Jan
07
De la liberté d'expression.....

L'attentat de CHARLIE HEBDO est un tsunami.

Il convoque notre liberté d'expression.

Bien sur, rien ni aucune caricature ne peut justifier des réactions aussi violentes et barbares.

Mais la liberté d'expression n'est ni absolue ni infinie...

Il faut en avoir conscience et l'autocensure est parfois une précaution indispensable.

Une caricature des prophètes revêt nécessairement une forte signification politique, pas seulement une manière de faire un bon mot : ce n'est pas innocent...

On entend beaucoup dans les rues, dans les cafés, une jeunesse revendiquer le droit au "respect".

Respect par-ci, respect par-là....

N'est ce pas là une grande partie du problème ?

Respectons nous suffisamment l'autre dans ce qu'il est et, reciproquement, sommes nous suffisamment respectés dans ce que nous sommes ?

Les relations humaines sont bien bouleversées en ces temps troublés de crise économique....!

Alors, il ne fait aucun doute que cet attentat va nous obliger à modifier la forme de nos propres publications, sans pour autant renoncer à nos idées.

La forme.......!

Commentaires

Nom: 
Gilles Huvelin


http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/08/08/belfort-les-juges-appliquent-la-charia-christine-tasin-condamnee-a-3-000-euros-damende/

 

Il fallait se poser les bonnes questions avant sans doute. Nous récoltons tous ce que nous avons semé.

Tu m'en vois désolé.

Bien à toi.

....va bien au-delà du cas particulier d'aujourd'hui et se veut bien plus général et réciproque !

Nom: 
Gilles Huvelin

La démocratie se défend tous jours, et pour cela il faut accepter qu'elle s'en donne les moyens. Il y a un temps pour tout, y compris pour les bons sentiments et les principes, qu'il nous sera sans doute agréable de retrouver avec OUI-OUI le temps revenu.

Au-delà de ce qu'il faut faire pour réagir à ce type de violence, nous devons revoir nos discours quotidiens....

La violence provoque la violence....

Deux hommes, français, de religion musulmane, ont decidé de se venger des caricatures publiées par Charlie Hebdo, qui semblent les avoir été offensés, en dessimant l'entière rédaction du journal par armes à feu.

C'est évidemment une réaction fortement pathologique.

Il ne s'agit pas d'un attentat stricto sensu...

Ce sont deux malades mentaux et l'amalgame actuel avec les musulmans et les islamistes va faire des dégâts colossaux...

Nous changeons de monde avec cet événement : dés lors que toute publication devient mondiale, et va toucher les esprits les plus divers, il ne va plus être possible de considérer la liberté d'expression suivant le prisme classique.

Ce n'est pas de la censure ou de l'autocensure : c'est l'application du principe de précaution ....

...concernant le verbe "décimer" (et non pas "dessimer") qui en dit presque plus long que mon commentaire......!

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

Mais attention lorsque vous dites :

Ce sont deux malades mentaux et l'amalgame actuel avec les musulmans et les islamistes va faire des dégâts colossaux...

il y a déjà une différence entre "musulman" et "islamiste" et encore faudrait-il que les deux personnes recherchées soient reconnues comme "malades mentaux" donc irresponsables de leurs actes.

Permettez moi de vous dire, pour vous rassurer, que si j'ai employé distinctement le mot "musulman" et le mot "islamiste", c'est parce que je fais bien la différence entre les deux et que j'ai constaté qu'il y avait parfois, dans la bouche de ertains, un glissement de l'un vers l'autre comme s'il s'agissait des mêmes personnes.

Quant au point de savoir si les deux individus ayant commis les actes violents et barbares chez CHARLIE HEBDO, je n'attendrais pas le verdict de psychiatres pour me faire ma religion !

Si vous avez posé la question, c'est que vous avez un doute...?

Nom: 
sss

Take it off the carpeting. Otherwise, you risk getting the wrong waist trainer size. Next off, strip off all your garments.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA