Jun
13
SOCIAL : POINT SUR LES CONGES POUR EVENEMENTS FAMILIAUX

Sauf congé maternité, voici la liste des principaux congés liés à la parentalité.

Premièrement, le congé de naissance (ou d'adoption) : 3 jours rémunérés (assimilés à du travail effectif pour le calcul des congés payés, des heures supplémentaires et de l'ancienneté) en cas de naissance ou d'adoption (y compris pour les naissances multiples), quelles que soient la nature du contrat du salairé et son ancienneté. Le salairé (père de l'enfant) doit en faire la demande (contre justificatif) pour une date proche de l'évènement à son employeur. Ce congé est cumulable avec le congé de paternité, mais n'est pas dû si le salarié était déjà absent pour maladie ou autre congé.

Deuxièmement, le congé de parternité : 11 jours non rémunérés (18 en cas de naissances multiples) pendant lesquels le salarié perçoit des IJSS comme pour la maternité. Le salarié (le père) doit en faire la demande au moins un mois avant la date envisagée et le prendre dans les 4 mois de la naissance (report possible en cas d'hospitalisation de l'enfant ou décès de la mère).

Trosièment, le Congé Parental d'Education : CPE ou réduction du temps de travail (à une durée minimale de 16 heures par semaine) pour le père et la mère, d'une durée d'un an au plus, fixée par le salarié, prolongeable deux fois jusqu'au 3ème anniversaire de l'enfant (durée des prolongations indépendante de la durée initiale), que l'employeur ne peut pas refuser. Le salarié doit en faire la demande (point de départ, durée désirée) un mois avant le terme du congé maternité ou d'adoption, ou de la période initiale, et deux mois avant le début du congé dans les autres cas.Le salairé doit avoir au moins un an d'ancienneté au jour de la naissance (ou de l'arrivée d'un enfant de moins de 16 ans au foyer). Le contrat de travail est supendu durant le congé, mais, si le salarié est en CDD, l'échéance du terme du contrat se poursuit.

Quatrièmement, le congé en cas de maladie de l'enfant : 3 jours par an au maximum non rémunérés en cas de maladie ou accident d'un enfant de moins de 16 ans à charge (sur présentation d'un certificat médical, mais aucune condition d'ancienneté n'est exigée).

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA