Sep
27
"PARQUET FLOTTANT"


C'est le titre d'un roman, un peu


autobiographique, écrit sous le


pseudonyme de Samuel CORTO


par un avocat devenu magistrat,


affecté au Parquet d'un TGI


modeste et qui nous fait vivre, de


l"intérieur, cette


expérience à laquelle il a


mis fin pour devenir écrivain.



Si on laisse de côté


l'érotomanie de l'auteur qui


n'apporte pas grand chose


à ce qu'il raconte et le dessert


plutôt, on


appréciera les clichés


pris sur le vif, la


qualité de l'expression et


l'intérêt du


témoignage sur le fonctionnement


de l'action publique.



Il commence ainsi :



"C'était à n'en plus douter un


accomplissement personnel fort, une sorte de transe


extatique :


la magistrature m'ouvrait ses bras. Des bras bruns, puissants,


poilus, tentaculaires...".



C'est publié chez DENOEL. C'est vite lu


(184 pages...).

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA