Jun
26
Dans la campagne de recrutement de la Chancellerie, la femme est de moindre rang que l'homme ...

13ème législature

Question N° : 132799 de Mme Marietta Karamanli ( Socialiste, radical, citoyen et divers gauche - Sarthe ) Question écrite

Ministère interrogé > Justice (MD) Ministère attributaire > Justice (MD)

Rubrique > justice Tête d'analyse > magistrats Analyse > auditeurs de justice. recrutement

Question publiée au JO le : 12/06/2012 page : 4193

Question retirée le : 19/06/2012 (fin de mandat)

Texte de la question

Mme Marietta Karamanli attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès de la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la campagne de communication faite en 2012 par le ministère de la justice en vue de recruter par un concours complémentaire des magistrats. Celle-ci montre notamment un magistrat masculin, de grande taille, portant une robe noire et rouge, avec un gros dossier s'adressant à une magistrate, plus petite, portant une robe noire et donc de moindre rang, et ayant dans les mains un dossier moins volumineux. Autrement dit cette mise en scène reproduit une situation où l'homme, en quelque sorte supérieur, s'adresse à une femme, sa subordonnée. Elle est de la sorte très convenue. Comme l'ont signalé plusieurs commentateurs la situation semble indiquer que les femmes sont et resteront dans des fonctions moindres que celles des hommes. De la sorte si l'objectif est d'inciter des femmes à devenir magistrates, il est possible de s'interroger sur l'adéquation du message avec cette cible. Elle lui demande combien a coûté cette campagne et s'il ne lui apparaît pas nécessaire de rectifier cette erreur de communication doublée d'un message implicite très misogyne.

Texte de la réponse

Question retirée le : 19/06/2012 (fin de mandat)

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA