Sep
03
Déclarations outrancières de différents syndicats de police et du ministre de l'intérieur

(AFP extrait) - Il y a 2 heures

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5isyiQNz9sLQsPxxl5hXfU...

GRENOBLE -- L'Union syndicale des magistrats (USM) a appelé vendredi la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie à réagir après les critiques des syndicats de police visant la justice, à la suite de la libération du second braqueur présumé du casino d'Uriage-les-Bains (Isère).

L'USM "prend connaissance des déclarations outrancières de différents syndicats de police", du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux "qui met en cause le travail des magistrats", a déclaré à l'AFP Christophe Vivet, secrétaire national de l'USM, vice-procureur à Grenoble.

"Il y a l'utilisation de termes absolument inacceptables", a souligné M. Vivet, évoquant l'expression de "forfaiture" utilisée, au sujet de cette libération, par le secrétaire général de Synergie (second syndicat d'officiers de police).

"L'USM demande que la garde des Sceaux réagisse dans cette affaire et rappelle les grands principes qui fondent l'état de droit en France" que sont "la séparation des pouvoirs".

"Ce n'est ni aux enquêteurs ni au préfet de dire qui est coupable et d'incarcérer. Le fonctionnement d'un régime démocratique comme la France c'est que la police fait des enquêtes, soumet le résultat des enquêtes à la justice et des magistrats indépendants, coupés de la pression politique, prennent des décisions", a-t-il poursuivi.

Il a également rappelé que "la loi pénitentiaire impose aux magistrats de ne placer en détention qu'en dernier recours".

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
yo
Site: 
http://

faudra qu'on explique aux francais pourquoi un papy de 75 ans est en prison pour avoir tiré sur ses cambrioleuses et pourquoi un multirécidiviste de 25 ans en cavale depuis 3 semaines, est en liberté après avoir tiré lui, sur des policiers.

Moralité:

mieux vaut etre jeune et bien portant et tiré sur des policiers après un hold-up que vieux et malade et tiré sur des cambrioleuses qui vous agresse....

elle est belle la justice de France...

Je considère que la question de savoir s'il ne serait pas bon que les magistrats soient des juristes nommés qu'après avoir vécu 10 ou 15 ans en entreprise ou comme profession libérale, officier ministériel, et bien sûr une formation en institut judiciaire. Personnellement je commence à trouver que la coupure entre la fonction publique judiciaire et les citoyens pose problème. Il y a de mon point de vue autant de distance entre les juges et la citoyens qu'entre la pensée des médias et les électeurs. Nos élites se permettent de nous mettre lourdement leurs doigts dans nos yeux.

Merci de la franchise de votre commentaire dont je n'approuve cependant ni la forme ni le fond.

Je me garderai, pour ma part, toujours de toute démagogie ou parti pris en formulant des avis sur des dossiers que je ne connais pas.

Les généralisations sont toujours dangereuses et finissent par par des discriminations inacceptables (pilori, bouc émissaire, etc.).

Je crois à la séparation des pouvoirs et regrette que même le Président de la République ait oublié que la Constitution le fait gardien de l'indépendance de la Justice

Vous posez légitimement la question de la formation des magistrats.

Je pense effectivement qu'un véritable tronc commun ou un processus d'intégration à la magistrature plus valorisant serait souhaitable, ce qui ne m'empêche pas de devoir rappeler au nécessaire respect de l'indépendance du juge comme de la séparation des pouvoirs, regrettablement méconnue actuellement au plus haut niveau.

C'est vrai que la séparation des pouvoirs est souvent oubliée, en l'espèce, notamment.

... "ensemble, tout est possible" !

... la Cour vient le 16 septembre de confirmer la décision du JLD dans l'affaire d'Uriage.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA