Apr
16
Faits du Prince !

Excellent éditorial de Félix Rome (D. 2012, p. 937), sur les conditions pour le moins scabreuses de création d'une section de "criminologie" au sein du Conseil national des universités, par une "instrumentalisation de la criminologie à des fins politiques qui vise à apporter une pseudo-caution scientifique à une politique pénale à la dérive".

Du même manque de considération pour les institutions relève - souligne l'auteur avec justesse - la publication du décret n° 2012-441 du 3 avril 2012, permettant de recaser bientôt, comme avocats, mais sans examen de compétence ni de déontologie, les parlementaires non réélus.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA