Nov
24
Garde à vue inutile et dégradante : un témoignage sur France Infos

Un piéton de 60 ans n'avait pas traversé au feu rouge : réprimandé par les gardiens de la paix. Un autre piéton intervient pour s'étonner du traitement infligé. Son identité est recueillie.

Quelques heures plus tard il est interpellé chez lui et mis en garde à vue de même que son épouse, dont vous entendrez le témoignage édifiant.

Rien n'a cependant pu être retenu contre eux..

Où allons-nous ?

« France, mère des arts, des armes et des lois ....

Que ne me réponds-tu maintenant ...

Je sens venir l'hiver, de qui la froide haleine

D'une tremblant horreur fait hérisser ma peau »

Mots-clés: 

Commentaires

ce n'est que la banale chronique d'un système ordinaire et répandu partout en France, qu'on arrête de nous faire croire que c'est exceptionnel et le fait de quelques uns seulement!!

Avec l'explosion du nombre de garde à vue, et le sentiment d'impunité de certains, ces situation se développent et se banalisent.

La garde à vue à la française, c'est le culte de la question moyen-âgeuse, mais avec des restrictions imposées par l'évolution (OUF) de notre société, c'est-à-dire que la torture doit être invisible et quoi de mieux alors qu'une torture morale accompagnée d'un enfermement dans des conditions inhumaines et dégradantes.

Sauf que, pour paraphraser un célèbre confrère, la France se comporte comme une croyante non pratiquante....au pays des droits de l'homme, on donne des leçons à tout le monde mais on n'applique aucun des préceptes chez nous...

Voir, pami tant d'autres, le reportage publié ce jour par "Libération"

C'est le rôle du CNB et de chaque Barreau, par le biais de tous medias

Nom: 
Calypso
Site: 
http://

Aujourd'hui un avocat au tribunal correctionnel a fondé toute son argumentation sur ce problème de la GAV d'ailleurs... comme quoi même si cela fait longtemps que le problème existe c'est le sujet du moment. Mais c'était intéressant d'avoir ensuite l'avis du procureur sur cette question.

Bref, la GAV est partout en ce moment!

Nom: 
JB DAGRON
Site: 
http://

Dans l'article il est dit que "Quelques heures plus tard il est interpellé chez lui".

Dans une autre publication j'ai lu qu'il fallait que ce soit l'instruction qui permette une mise en garde à vue. Dans le cas présent on comprend que les forces de l'ordre sont libres de prendre n'importe qui sans raison et de le placer en détention.

Franchement pour y être passé sans raison avec ma femme... il faudrait que ceux qui sont censés nous protéger et qui décident de cet acte soient mieux formés, mieux recrutés et surtout mieux sanctionnés quand c'est ABUSIF.

Nom: 
calypso
Site: 
http://

Il ne faut pas nécessairement une instruction, il faut au moins que la personne soit soupçonnée d'un délit puni d'une peine d'emprisonnement.

Cela dit, il est clair que ce qui se passe en GAV est inadmissible et qu'il est grand temps de réagir contre les abus que vous évoquez JB!

et si les GAV se passent vraiment dans de telles conditions, je n'ose imaginer avec quelle délicatesse nos forces de l'ordre doivent manipuler les biens d'une personne lors d'une perquision.

Je sais que notre cher et tendre Président est originaire des pays de l'Est mais faut il pour autant que nos forces de l'ordre copient les exemples policiers de ces anciennes dictatures ?

Nom: 
Calypso
Site: 
http://

Lors d'une perquisition, ils manipulent les biens de la même manière qu'ils manipulent parfois les personnes qu'ils viennent arrêter (au réveil, à 6h du matin, ils crient, retournent tout l'appartement etc...).

Source: témoignages de détenus

Bon c'est bon à savoir, si jamais un jour je suis perquisionnée, je leur ferais une liste des objets dont je n'arrive pas à me souvenir où je les ai rangés ... je suis sûre qu'ils les trouveront !!!

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Si tu m'as pour enfant avoué quelquefois,

Que ne me réponds-tu maintenant, ô cruelle ?

France, France, réponds à ma triste querelle.

Mais nul, sinon Écho, ne répond à ma voix.

du même auteur...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA