Nov
10
Mario STASI

Un ami s'en va.

Il était premier secrétaire de la Conférence quand je suis arrivé au Palais, en 1962. J'ai toujours admiré son talent.

Ensemble, nous avons participé à plusieurs Revues de l'UJA. Je nous revois encore, costumés en Frères Jacques, chanter, avec Didier CAYOL et Eric BOYER, sur l'air de Cadet-Roussel : "Ah oui, ah oui vraiment le Père Pleven (c'était le ministre de la Justice) est bon enfant..."

Nous ne nous sommes jamais vraiment quittés et nos fonctions ordinales nous permettaient de nous croiser encore, avec la même joie.

Encore une page qui se tourne.

Je suis triste et mes pensées vont vers son épouse et son fils.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA