albert.caston

Par albert.caston le 29/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 6 mois
Par albert.caston le 29/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 6 mois
Par albert.caston le 29/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 6 mois
Par albert.caston le 29/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 6 mois
nov
29

xadz.jpg

Par albert.caston le 29/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 6 mois
Par albert.caston le 27/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 6 mois

Le sous-traitant n'est pas lié au maître de l'ouvrage par un contrat de louage d'ouvrage, d'où il suit que l'expertise DO n'est pas opposable au sous-traitant.

Il en résulte que l'assureur DO ne peut se dispenser d'organiser à l'encontre de ce dernier une mesure d'instruction, s'il désire recourir contre lui.

COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE.

Cassation partielle.

Arrêt n° 1266.

3 novembre 2009.

Pourvoi n° 08-19.871.

LA COUR, ...

Sur le moyen unique :

Vu l'article A.243 1 du code des assurances et son annexe II, ensemble l'article 1792 1 du code civil ;

Attendu que les opérations de l'expert chargé du constat des dommages à la demande de l'assureur de dommages sont opposables à l'ensemble des constructeurs mentionnés au 1° de l'article 1792 1 du code civil et liés, à ce titre, au maître de l'ouvrage par un contrat de louage d'ouvrage, aux fabricants, au contrôleur technique et aux autres assureurs dès lors que l'expert les a consultés pour avis chaque fois qu'il l'estimait nécessaire et les a systématiquement informés du déroulement des différentes phases du constat des dommages et du règlement des indemnités ;

Attendu, selon l'arrêt attaqué (Lyon, 3 juillet 2008, RG 07/01796), qu'un maître de l'ouvrage, assuré selon police dommages ouvrage par la société Aviva Assurances, a chargé de la construction d'un immeuble la société Fougerolle, qui a sous traité le lot "façade rideaux menuiseries extérieures" à la société Paralu ; que des désordres étant apparus, la société Aviva Assurances, qui a confié l'expertise des dommages à un expert qu'elle avait désigné dans les termes de l'article A 243.1 du code des assurances et son annexe II et a indemnisé le maître de l'ouvrage, a assigné en remboursement la société Paralu ;

Attendu que pour accueillir la demande, l'arrêt retient que l'expert a indiqué que la société Paralu était présente, en la personne de M. Odile, à la réunion d'expertise du 16 mai 2002 au cours de laquelle a été évoqué le désordre concernant les ouvrages que cette société a réalisés, qu'elle devait établir un devis pour le remplacement des vitrages brisés, que, destinataire du rapport d'expertise, elle a été à même de le discuter et donc de le critiquer, et que, dans ces conditions, ce rapport lui est bien opposable ;

Qu'en statuant ainsi, alors que le sous-traitant n'est pas lié au maître de l'ouvrage par un contrat de louage d'ouvrage, la cour d'appel a violé les textes susvisés ;

PAR CES MOTIFS :

CASSE ET ANNULE, mais seulement en ce qu'il condamne la société Paralu à payer à la société Aviva Assurances la somme de 26 290, majorée des intérêts aux taux légal à compter de la mise en demeure du 15 septembre 2003, l'arrêt rendu le 3 juillet 2008, entre les parties, par la cour d'appel de Lyon ; ...

Par albert.caston le 27/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 6 mois

Voici une information d'importance pour tous ceux qui font du droit de l'assurance construction.

L'arrêté qui refond les clauses-types en matière d'assurance construction est paru au Journal Officiel du 27 novembre 2009 (en P.J.).

Vous constaterez que la garantie automatique liée à l'envoi concomitant du rapport préliminaire et de la prise de position en D.O. a vécu:

"L'assureur communique à l'assuré ce rapport préliminaire, préalablement ou au plus tard lors de cette notification".

Stephane LAGET

Avocat au barreau de Paris

Spécialiste en droit public

Par albert.caston le 27/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 7 mois

Corinne DREYFUS-SCHMIDT

Présidente de l'Association des Avocats Pénalistes

En partenariat avec

Ecole de Formation Professionnelle des Barreaux de la Cour d'Appel de Paris

vous propose un colloque sur le thème de :

QUELLE NOUVELLE PROCEDURE PENALE ?

Le 12 décembre 2009, de 9h30 à 12h30

à la Maison du Barreau

Intervenants : Robert Badinter, Agathe Logeart, Eric Dupont-Moretti, Jean-Yves Le Borgne, Marc Trévidic, Philippe Lemaire, Henri Leclerc

Cliquez ci-dessous pour obtenir les

PROGRAMME ET BULLETIN D'INSCRIPTION

ou consultez le site : www.efb-formation-continue

Par albert.caston le 26/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 7 mois

Inoubliable Bohème avec la Callas ...

C'est là

Par albert.caston le 26/11/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 7 mois

C''est bouleversant et c'est là.

Il faut le lire