Sep
20
Refus force publique : responsabilité de l'Etat envers la personne ultérieurement investie des droits du justiciable.

Dans deux arrêts en date du 2 septembre 2009, le Conseil d'Etat précise pour la première fois que la responsabilité de l'Etat née du refus de prêter le concours de la force publique pour assurer l'exécution d'une décision de justice ne peut être engagée qu'à l'égard de la personne au profit de laquelle a été rendue cette décision ou de la personne investie ultérieurement de ses droits.

SOURCES : Conseil d'Etat, 2 septembre 2009, n° 297126 et Conseil d'Etat, 2 septembre 2009, n° 299478.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA