May
05
Milieu carcéral : rapport de M. Paul-Roger GONTARD

ON EN PARLE ........

Objet : Milieu carcéral : remise du rapport de M. Paul-Roger GONTARD, doctorant en droit pénal et en science criminelle

La remise du rapport de M. GONTARD a eu lieu le 1er Avril 2010 et a été publié dans les Annonces de la Seine du 8 Avril 2010 (numéro 18).

Aux termes de ce rapport :

Selon M. GONTARD, « la culture humaniste de notre pays nous enjoint à ne jamais oublier qu'un criminel n'en reste pas moins Homme....

Punir ne signifiant plus nécessairement de voir souffrir dans nos sociétés modernes, l'enjeu d'un établissement pénitentiaire ouvert est de démontrer que la sanction peut être associée à un lieu où l'on apprend les gestes et les comportements de la vie en société :

- Respect des règles et des horaires de travail,

- Elaboration d'objectifs personnels,

- Reconquête de sa propre dignité de citoyen,

- Participation, responsabilisation au sein d'une communauté de vie ».

M. GONTARD a précisé, également :

« L'amendement du détenu :

Il est plus facile, pour un prisonnier, de repenser à son crime et de prendre pleinement conscience des conséquences de ces actes dans un lieu qui lui laisse le temps de le faire.

L'amendement participe à la prise de conscience de culpabilité.

La lutte contre la récidive :

Car ils ont été sélectionnés au préalable, la majorité des détenus qui passent par une prison ouverte n'auraient, quoiqu'il en soit, jamais récidivés.

La rétribution des victimes :

La peine n'étant pas une vengeance, il serait erroné de mesurer la satisfaction du droit des victimes d'après la rigueur des conditions de détention d'un condamné.

C'est pourquoi, les prisons ouvertes ne pourront être accusées, sur ce point, de contrevenir aux intérêts des victimes.

La lutte contre le suicide en détention :

Les chiffres européens ont démontré que le suicide était une exception en prison ouverte.

Le coût journalier de détention inférieur à la moyenne :

Tant par les moyens qu'ils mobilisent que par les revenus qu'ils génèrent, les établissements pénitentiaires ouverts coutent moins chers que leurs homologues fermés.

Un autre intérêt public, l'environnement :

La protection de l'environnement par la lutte contre le feu de forêt, l'utilisation des énergies renouvelables, l'agriculture responsable, la lutte contre la pollution, tous ses exemples sont des orientations que l'on peut facilement prendre dans la conception d'un nouvel établissement pénitentiaire. »

(Source « LES ANNONCES DE LA SEINE du 8 Avril 2010 »)

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA