Jun
18
Un Pacte national pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Ce pacte doit répondre à l'objectif que s'est fixé le Gouvernement : diminuer par deux le gaspillage alimentaire en France d'ici à 2025.

Ce pacte présenté par le ministère chargé de l'agroalimentaire est issu des réflexions de l'ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire (producteurs agricoles, marchés de gros, industries agroalimentaires, grande distribution, restauration collective et commerciale, collectivités territoriales).

Quelle est la définition du gaspillage alimentaire :

Ce gaspillage se définit comme toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée, dégradée.

Ce Pacte pose les onze mesures suivantes :

Mesure 1 :

- Un signe de ralliement manifestant la mobilisation de chacun pour lutter contre le gaspillage.

Il s'agit d'un visuel en forme de pomme, dans laquelle est inscrit « antigaspi » , ainsi que l'adresse internet www.gaspillagealimentaire.fr.

Mesure 2 :

- Une journée nationale de lutte contre le gaspillage prix « anti-gaspi » des pratiques vertueuses et labellisation de ces pratiques.

Cette journée est fixée au 16 octobre laquelle est aussi la journée mondiale de l'alimentation soutenue par la FAO.

Le prix sera attribué à différents types d'acteurs : association - entreprises -collectivités - écoles -citoyens.

Mesure 3 :

- Des formations sur ce thème dans les lycées agricoles et les écoles hôtelières, dès la rentrée 2014.

Mesure 4 :

- Des clauses relatives à la lutte contre le gaspillage dans les marchés publics de la restauration collective .

Dès 2014, l'Etat prendra des dispositions nécessaires, réglementaires et législatives le cas échéant .

Mesure 5 :

- Une meilleure connaissance du cadre législatif et réglementaire sur la propriété et la responsabilité lors d'un don alimentaire .

Un certains nombres d'acteurs réalisant des dons alimentaires ont souhaité que l'Etat éclaircisse les règles relatives au transfert de propriété et de responsabilité lors d'un don alimentaire.

Mesure 6 :

- La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les plans relatifs à la prévention des déchets.

La France doit notifier à la commission européenne, d'ici l'année 2013, un Plan National pour la Prévention des Déchets.

La lutte contre le gaspillage sera indiquée comme un axe d'action spécifique et sera suivi comme tel via des indicateurs.

Mesure 7 :

- La mesure de la lutte contre le gaspillage alimentaire en matière de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE).

Les entreprises qui ont à rendre compte en matière de RSE mentionnent dans leur rapport les mesures de prévention des déchets, notamment en ce qu'elles concernent le gaspillage alimentaire.

Mesure 8 :

- Le remplacement systématique de la mention DLUO (date limite d'utilisation optimale) par « À consommer de préférence avant. » .

En effet, les produits sous DLUO sont encore consommables après la date indiquée et les consommateurs n'en ont pas toujours conscience.

Mesure 9 :

- Une campagne de communication sur la lutte contre le gaspillage dès l'été 2013 .

Cette campagne sera réalisée sur les radios et supermarchés partenaires volontaires ainsi que dans les établissements partenaires et portera notamment sur l'engagement de chaque citoyen pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Mesure 10 :

- Une nouvelle version du site dédié, www.gaspillagealimentaire.fr.

Ce site aura vocation à rassembler l'ensemble de la documentation et des informations sur la lutte contre le gaspillage quelle qu'en soit la source : reportages, guides et protocoles rédigés par les administrations, les partenaires et les collectivités, information administrative.

Il viendra éclaircir un certain nombre de règles relatives notamment au don alimentaire ou à l'utilisation de restes alimentaires pour l'alimentation animale.

Le site permettra également aux citoyens de s'exprimer pour partager des informations ou des bonnes pratiques.

Mesure 11 :

- Expérimentation sur un an du don alimentaire par les citoyens via une plate-forme numérique.

La plate- forme numérique EQO Dons sera lancée en juin 2013 mais ne porte pour l'instant que sur les dons non alimentaire.

Communiqué de presse du ministère chargé de l'agroalimentaire, 14 juin 2013

Ministère chargé de l'agroalimentaire, Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, 14 juin 2013

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA