May
28
ACTUALITE DE LA Q.P.C. : CHRONIQUE DE NON ACTUALITE ET DU CENTRE D’ACCES AU DROIT

L’histoire vraie  qui suit se passe jeudi dernier dans la salle des pas perdus du Tribunal de grande instance de Marseille. Je devais plaider un lourd dossier de succession en 1ère chambre. Evidemment  et  comme d’habitude, j’attendais.

Oui, les gros dossiers sont en 1ère chambre et depuis que grâce au T.G.V., le barreau de Paris vient ici en voisin, les avocats parisiens et il y en a toujours,  passent en tète.

Pas de chance, j’avais comme adversaire non parisien, mais  une consœur aixoise comme souvent  bloquée par un accident  sur l’autoroute. Bref, mon affaire, notre affaire est passée en dernier. On a terminé à 13 H.

Entre 9 H et 13 H,  j’ai vu arriver et s’installer un quidam archi sympathique qui  déroulait ses accessoires publicitaires de la journée d’accès au droit, une chose organisée parait-il  par le ministère de la justice pour venter les mérite du Centre départemental d’accès au droit (CDAD).

Je puis donc témoigner de la stricte inutilité de cette chose là.

Des piles de petits dépliants publicitaires sur le droit, la justice, etc. sur une grande table, des stylos à bille à la publicité du  Centre en question, et même des porte clés, eux  utiles, avec des pastilles marquées CDAD pour mettre dans les caddies de supermarchés,  à la place des pièces, attendaient les visiteurs.

Entre 9 H et 12 H 15 (après 12 H 15,  je plaidais dans la salle d’audience, je n’ai donc pas pu compter), il est bien venu deux visiteurs. Allez trois, encore que possiblement, l’un d’eux était copain des organisateurs.

La  publicité dans la presse annonçait pourtant la venue de notaires, avocats et défenseurs « mobilisés » pour renseigner les justiciables.

Je n’ai pas vu d’avocat et encore moins de notaire. Remarquez, ils avaient bien raison, il n’y avait pas de justiciables mobilisés.

Trois remarques enfin.

  1. J’ai lu  (depuis que je sais lire, je suis un lecteur assidu des affiches et panneaux) les grands panneaux publicitaires exposés, très tendancieux avez des petits dessins de PLANTU (celui du Monde) avec de grands principes.

Aucun, absolument aucun n’évoquait l’existence de la Q.P.C. Aucun. Alors que c’est une avancée inouïe en matière de liberté et de droit.

  1. Il y a longtemps que les avocats ont inventé mieux que le centre d’accès au droit à travers les bureaux de consultations gratuites.
  2. . L’ organisateur sur place m’a offert un stylo à bille et deux porte-clés avec la pastille pour les caddies. Voici donc l’utilité de cette action, don je le remercie. J’ai suggéré de remettre le surplus du stock des stylos à bille aux greffiers, qui parait-il manquent de moyens matériels. Mais c’est vrai, ils ne devraient t plus en avoir besoin avec le travail dématérialisé. Bon, c’est une autre affaire.
  3.  

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA