Jan
14
ACTUALITE DE LA Q.P.C. LE RETRAIT DE LA NATIONALITE FRANCAISE ACQUISE PAR DECRET

 

C’est un sujet subtil, qui prend une actualité attendue, attendue par ceux qui suivent la matière.

J’en suis, et certains vont encore se régaler à baver sur moi. Figurez-vous   qu’à la demande de tel député ami, et de son directeur de cabinet, par ailleurs professeur agrégé de droit public, nous avions réfléchi voici quelques mois sur le sujet. Je ne vous dirai pas le résultat de nos réflexions.

En partie parce que le Conseil constitutionnel a justement évoqué une affaire de ce genre pas plus tard qu’hier.

Je vous la fais courte : y –a-t-il rupture de l’égalité des citoyens,   donc des Français, alors que la déchéance de la nationalité française n’est possible que pour ceux qui l’ont acquise par décret et non par naissance ?

La question est sérieuse. Elle est posée par un Marocain,  terroriste nous dit-on.

On m’en a signalé une autre, qui ne peut pas se présenter ainsi en Q.P.C.

En fait, c’est une constatation.

Tous les musulmans ne sont pas des terroristes.

Tous les terroristes du moment (à ce qu’on nous rapporte actuellement) sont des musulmans.

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

tous les musulmans ne sont pas des terroristes.

Le terrorisme ne touche en pratique qu'une très infime minorité d'entre eux et encore faut-il au final se demander si ces criminels sont musulmans !

Par contre, il est parfaitement inexact de prétendre que tous les terroristes sont musulmans.

Certains terroristes sont corses ou basques.

Il y a même eu des terroristes bretons.

Je ne pense pas que les terroristes corses, basques ou bretons se réclamaient de l'islam.

Nom: 
P.DOYEN

http://www.turquie-news.com/rubriques/international/les-organisations-ar...

http://www.turquie-news.com/rubriques/editos-tribune-libre/un-terroriste...

 

Il y a meme des terroristes qui se repentent de leurs actions passées.

La repentance de Levon Ekmekdjian, terroriste arménien membre de l’ASALA

17 juillet 2012, 16:51

"Chers amis,

Il est très regrettable que j’ai pu croire à toutes ces choses et à ces histoires détournées si loin de la réalité ; avec la vérité récemment révélée et avec ce que je sais, j’ai prouvé aujourd’hui que ces organisations militantes, agissant sous le prétexte de "sauver notre pays", ne sont pas différentes des Dachnaks, lesquels étaient contre nous dans le passé.

Suivez sagement mes idées présentes car, de nos jours, on creuse la tombe de notre arménité.

Durant le mois où j’ai vécu en Turquie, j’ai ressenti le fait que j’avais été rempli des idées de mes leaders tout au long des 24 années de ma vie. Je vais vous expliquer cela, écoutez-moi attentivement. J’ai vécu 30 jours avec les Turcs, dont on disait qu’ils étaient nos ennemis. Et j’ai vu que nos ennemis ne sont pas les Turcs. Nos vrais ennemis sont nos ancêtres et ceux qui ont écrit des histoires. Croyez-le et quittez le mauvais chemin que vous suivez. Vivez fraternellement avec le peuple turc qui vous aime et souhaite votre bien-être.

Je suis vraiment désolé d’avoir causé la mort d’innocents et ma conscience ne sera jamais en paix. Je vous demande amicalement, s’il vous plaît, de ne pas commettre la même erreur que moi, car votre conscience vous torturera comme la mienne me torture. Ma seconde requête, la plus importante, est la suivante : s’il vous plaît, résistez aux chiens mercenaires et chassez-les pour que les vies de vos familles et des Arméniens sortent des ténèbres. Je vous souhaite à tous du succès et de la clairvoyance sur ce sujet.

Moi, Levon Ekmekdjian, auteur de cette lettre, je me battrai de toutes mes forces contre ces chiens qui nous ont trompé toute notre vie. Je dois tout d’abord purifier ma conscience de tous les crimes que j’ai commis. Je saisis ce droit qui m’a été accordé par la justice turque.

Après avoir écrit cette lettre, une chose importante m’est venue à l’esprit. S’il vous plaît, écoutez-moi. Ne croyez pas qu’ils ont fait pression sur moi pour que j’écrive cette lettre. S’il vous plaît, écoutez-moi attentivement, j’en fais le serment sur le Livre Saint et sur la tombe de mon frère...

Nom de code ’Abu Rashit’, alias Levon Ekmekdjian"

 

Je vous rappelle que la question est celle qui a été posée en Q.P.C. Et qu'elle évoque ce dont tout le monde parle ACTUELLEMENT.

Que je sache, aucun des terroristes corses ou basques ou arménien n'est dans la situation examinée par le Conseil constitutionnel.

Quant aux Arméniens, je rappelle qu'on peut considérer que le premier terroriste en ce sens que lui se présentait comme justicier a été tiout de meme le célèbre Soghomon TEHLIRIAN, assassin de TALAT PACHA, ce dernier rédacteur et ordonateur  du décret d'extermination des Arméniens en 1915.

TEHLIRIAN fut acquitté par la Cour d'assisses de BERLIN, le 3 juin 1923.

 

Une fois encore, je vous rappelle que je fais du droit, mais pas celui qui plait nécessairement aux autres.

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

dont vous avez dit vous-même qu'elle était hors QPC.

Ma remarque ne visait donc nullement le problème de la nationalité mais le lien entre terrorisme et religion.

J'ai écrit "qui ne peut pas se présenter ainsi en Q.P.C.". Ceci ne veut pas dire qu'elle n'a aucun rapport. D'ailleurs, on doit attendre le point de vue du Conseil constitutionnel dans sa décision future.

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

s'agit de votre publication !

Toujours est-il que ma remarque ne concerne pas le problème de la nationalité car j'ai justement choisi des français n'ayant que cette nationalité et qui avaient commis des actes de terrorisme sans strictement aucun lien avec l'islam !

 

Mais eux, encore une fois, on ne remettait pas en cause leur nationalité en raison de leur activiuté terroriste.

Et moi, je parle ici de Français, car ce Marocain terroriste a bien été Français par décret.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA