Jan
15
ACTUALITE DE LA Q.P.C. LES PARENTS DOIVENT-ILS FAIRE VACCINER LEURS ENFANTS

 

Dans le contexte actuel,  éminemment tendu,  qu’on sait, la Q.P.C. renvoyée hier par la Cour de cassation au Conseil constitutionnel va faire réfléchir.

Elle est celle de savoir si telles dispositions du Code civil et du Code de la santé publique obligeant les parents à faire vacciner leurs enfants est constitutionnel.

On peut aller plus loin encore, et on ne l’a pas encore fait.

On pourrait s’interroger,  comme l’a déjà fait la Cour européenne des droits de l’homme,  sur la légalité de la circoncision des enfants mineurs.

Et puis, mais alors là on remet complètement la société française en cause  telle qu’elle a été voulue par des si bien-pensants, et par les temps actuels, je sens que je vais encore faire grincer des dents, remet donc en cause la responsabilité des parents issus d’autres mondes,  incapables d’inculquer à leurs enfants des valeurs républicaines,  comme ils  disent, valeurs qu’ils n’ont surtout pas et ne comprennent pas,  de par la pratique que permet à certains d’eux  leur… éthique dirons nous.

Le mot éthique n‘est pas celui qui convient. 

L’autre, je l’ai autocensuré.

Commentaires

Nom: 
Benoît Van de Moortel

 

... comme dit le Canard !

On comprend que vous n'ayez pu, "dans le contexte actuel", résister à la tentation, mais il se trouve que la QPC renvoyée le 13 janvier dernier par la Cour de Cassation au Conseil Constitutionnel n'a rien à voir avec des considérations religieuses, sectaires ou raciales.

Je ne sais si les parents concernés sont "issus d'autres mondes" (des martiens ?), mais les articles de presse rendant compte de leur comparution devant le Tribunal Correctionnel et rapportant les propos de leur avocat n'évoquent la question que sous l'angle pharmaceutique et médical. Et la QPC elle-même n'est pas posée au regard de la liberté religieuse mais au regard du droit à la santé.

Un sondage du Point (peu suspect d'encourager l'intégrisme religieux) réalisé en octobre dernier indique, avec les réserves d'usage, que 57 % des personnes interrogées sont favorables à la suppression de l'obligation vaccinale. Il faut préciser qu'en Europe, seules la France et l'Italie maintiennent cette obligation alors que la couverture vaccinale n'est pas moindre dans les autres pays.

Le Haut Conseil de la Santé Publique a souligné quant à lui, en septembre dernier, l'incohérence de la politique vaccinale en France et la nécessité de la remettre à plat, préconisant la gratuité plutôt que l'obligation, etc. Le Figaro (également peu suspect ...), le Quotidien du Médecin et bien d'autres organes de presse (Minute, je ne sais pas) ont largement rendu compte de cet avis du HCSP sans lui prêter la moindre arrière pensée politique ni religieuse.

 

 

 

 

Disons que mon commentaire est, comme d'habitude, en avance  sur la suite.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA