Jun
20
ACTUALITE DE LA Q.P.C. : NON, FINALEMENT, LES JUGES NE SE REMETTENT PAS EN CAUSE

Quelle est raison profonde de l’hostilité générale des juges,  spécialement ceux du judiciaire,  contre la question prioritaire de constitutionnalité ?

La réponse est ici : le refus de se remettre en question.

Pourtant, il n’est rien de plus sérieux que la constitution de la République, notre loi suprême, qui l’autorise et le suggère même.

Alors, on se sert de n’importe quel argument, le plus souvent celui-ci. Vous n’êtes pas sérieux. Sauf que seul le Conseil constitutionnel peut dire si c’est sérieux ou non, et aucune autre formation de jugement.

Le pire est quand (j’en ai quelques unes) la Q.P.C. reprend la question écrite posée par un parlementaire à un ministre qui, au surplus, n’y a pas répondu et n’y répondra jamais.

Ainsi donc, les juges décident-ils que les parlementaires qui font la loi ne sont pas sérieux. J’en connais à la commission des lois qui n’apprécient pas, tandis que le bureau de chaque assemblée qui filtre les questions des parlementaires, non plus.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA