Aug
29
ALGERIE FRANCAISE : DE NOTRE TEMPS, LE CHOLERA

Voici que le choléra est réapparu en Algérie, pour cause de saleté  et de désorganisation générale.

Souhaitons qu’elle ne nous soit pas exportée.

Le cœur de l’affaire est à BOUFARIK.

En est-on revenu à l’époque des premiers colons qui ont défriché et  assaini  la région il y a plus de 150 ans ? Et donc l’œuvre est désormais anéantie.

Je pense à la grand-mère maternelle de ma mère, Jeanne BOYER, cantinière,  justement à BOUFARIK,  originaire de Boulogne sur Gesse, épouse  d’un Irénée BéGUé, premier sapeur du génie, médaille militaire, originaire lui  de Gimont.

Elle avait eu le choléra, s’en était sortie, et était décédée à près de 80 ans.

Mais c’était au temps de l’Algérie française.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA