Oct
28
ARMENORUM : LA NECESSITE DE REVENIR TOUJOURS AUX DOCUMENTS

 

Tant de beaux esprits, de gauche le plus souvent,  me reprochent de sans arrêt faire référence à l’histoire et aux documents de l’histoire.

C’est vrai que c’est facile d’oublier les sales coups, pour pouvoir les continuer tranquillement.

Des  procédures en cours m’ont obligé de faire ce que doit faire tout juriste digne de ce nom,  chercher. Et avoir référence à l’histoire.

Je retrouve ainsi  la célèbre déclaration commune de la Grande-Bretagne, de la France et de la Russie, le  24 mai 1915,  qu’on voudrait bien oublier cependant, dont le texte est :

« Les gouvernements France, d’Angleterre et de Russie ont décidé en  commun de faire les déclarations suivantes.

« « Depuis un mois, les populations turque et kurde, de concert avec les agents du gouvernement turc, et souvent avec leur aide, sont en train de massacrer les Arméniens. En particulier des massacres ont eu lieu vers la mi-avril à ERZERUM, TERDJAN, BITLIS, MOUCH,  SASSOUN, ZEITOUN, et dans toute la Cilicie.

« « Dans les environs  de VAN, la population  de plus de cent villages a été massacrée en masse. Le gouvernement turc est aussi en train de persécuter population arménienne de la capitale. En présence de ces nouveaux crimes de la Turquie contre l’humanité et la civilisation, les gouvernements alliés font savoir publiquement à la Sublime Porte  qu’ils tiendront personnellement responsables les membres du gouvernement ottoman ainsi que ceux des agents qui se trouveraient impliqués dans de pareils massacres » ».

 

Voici en particulier pour les Kurdes, qui furent les assassins des Arméniens, sur ordres des Ottomans qui,  souvent,  ne voulaient pas faire la sale besogne.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

en anéantissant le passé.

Nous sommes tous le fruit d'une histoire.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA