Jun
02
ARMENORUM : LE COURAGE DU BUNDESTAG

ARMENORUM :  LE COURAGE DU BUNDESTAG

Voici que la chambre basse du Parlement allemand, le Bundestag,  a adopté ce jour une résolution de reconnaissance, 101 plus tard, du génocide arménien de 1915, avec ses suites en 1917, ajoutant la responsabilité du 1er Reich complice des Ottomans de l’époque.

Or, ce n’est qu’une résolution pas encore une loi, ni une loi de sanction de la contestation du génocide.

Ce mea culpa allemand est pour beaucoup la conséquence de la sortie d’archives inédites, certaines ayant été montées en film. J’ai évoqué l’un d’eux, toujours pas encore en DVD et en français, témoignages des consuls, vice consuls, religieuses et religieux allemands sur place.

Je rappelle aussi le rôle du général allemand Otto LIMAN VON SANDERS, placé à l’époque à l’état-major  de MEHMED V, le sultan de l’époque, horrifié de ce qu’il apprenait par  ses subordonnés les massacres systématiques des Arméniens, faisant remonter l’information à BERLIN, pour que l’ordre soit enfin donné de les arrêter provisoirement.

La suite c’était en effet l’extermination des  Arméniens de  SMYRNE à laquelle on a échappé en 1915. Voici pourquoi j’existe.

Je rappelle que le barreau de MARSEILLE  qui s'est pourtant passionné par la défense des Kurdes d'aujourd'hui, dont les ancettrers ont été  pourtant les complices et les assassins des Arméniens, reste sourd à de telles choses historiques, et de simple humanité,  qui ont pourtant directement conduit à la Shoah. 

Je le lui apprendrai,  entre autres précisions,  si on plaide un jour ou l’autre les poursuites pénales sur sa citation directe contre moi parce que j’ai écrit ici que ce barreau est raciste, pardon ostraciste à la cause arménienne. 

Peut-être après tout que son bâtonnier a d’autres soucis pour l’instant.

Moi, je ne change surtout rien.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA