Nov
29
ARMENORUM : ON A TUE LE BATONNIER

 

Bon, c’est déjà presque arrivé récemment en France. 

Heureusement pour lui, celui de MELUN se porte bien désormais.

Non, je parle ici de celui de DYARBAKIR. C’était hier, je crois.

On va vous expliquer : DYARBAKIR, c’est  une grosse ville  dans le sud-est de la Turquie actuelle, dans des territoires jadis peuplés d’Arméniens, chrétiens, dont les Kurdes, musulmans, voulaient  prendre les biens. Ils  les en ont chassés, enfin ceux qu’ils n’avaient pas massacrés.

A l’époque en 1915, c’était d’ordre du sultan de CONSTANTINOPLE.  C’était une vieille histoire.

Déjà,  Georges CLEMENCEAU lui-même   dans son ouvrage « Les Massacres d’Arménie », au  « Le Mercure de France », en 1896, reprint Hachette, et Bibliothèque nationale de France, évoquait vivement le sujet.

Il citait l’article 61 du traité de BERLIN de 1878. Ce traité  créait la Roumanie, la Bulgarie, le Monténégro, la Serbie, assurait les territoires de la Grèce, et accordait à l’Autriche-Hongrie  la Bosnie-Herzégovine, de la capitale de laquelle, SARAJEVO,  partira la 1ère guerre mondiale en 1914,  plus tard.

Revenons au titré de BERLIN : « La Sublime Porte (lire l’empire ottoman aux droits de qui est aujourd’hui la Turquie) s’engage à réaliser,  sans plus de retard,  les améliorations et les réformes qu’exigent les besoins locaux dans les provinces habitées par les Arméniens, et à garantir leur sécurité contre les Circassiens et les Kurdes. »

Et encore,  la déclaration faite à l’empire ottoman,  faite  le 24 mai 1915, dont le texte est le suivant:

« « Les gouvernements France, d’Angleterre et de Russie ont décidé en  commun de faire les déclarations suivantes.

« « Depuis un mois, les populations turque et kurde, de concert avec les agents du gouvernement turc, et souvent avec leur aide, sont en train de massacrer les Arméniens. En particulier des massacres ont eu lieu vers la mi-avril à ERZERUM, TERDJAN, BITLIS, MOUCH,  SASSOUN, ZEITOUN, et dans toute la Cilicie.

« « Dans les environs  de VAN, la population  de plus de cent villages a été massacrée en masse. Le gouvernement turc est aussi en train de persécuter population arménienne de la capitale. En présence de ces nouveaux crimes de la Turquie contre l’humanité et la civilisation, les gouvernements alliés font savoir publiquement à la Sublime Porte  qu’ils tiendront personnellement responsables les membres du gouvernement ottoman ainsi que ceux des agents qui se trouveraient impliqués dans de pareils massacres » ».

 

 

Cent ans plus ans, il n’y a plus d’Arméniens là-bas. 

Leur « sécurité »,  suivant la formule du temps,   a été assurée par leur extermination. Il y a 100 ans.

Désormais contre les Turcs, oui, les Arméniens exterminés là-bas, les alliances ont changé,

Il y reste des Kurdes, fils et petits-fils de leurs assassins du temps, dont on vient de tuer un représentant politique actif. 

Tout bâtonnier qu’il était, dans un pays dont, sauf changement récent, l’appartenance à un barreau n’est pas obligatoire pour un avocat.

On désigne parait-il la police turque. J’écris que je ne sais pas.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Pierre DOYEN

En France le barreau est une communauté professionnelle soumise à une police politique: les oligarques. Lesquels sont les bâtonnier, vice-bâtonnier et les membres du conseil de l'Ordre.
 

La particularité  du peuple avocat est d'avoir l'esprit mahométan. Certes ses membres ne prononcent pas la chahada, puisqu'ils se déclarent libres. Aussi est-ce librement qu'ils élisent leur police politique, la croyant représentant les intérêts de la corporation.

Quoiqu'aucun régime ne fît élire sa police politique par les citoyens à  flageller, Napoléon trouva fort astucieux de  convier les gens du barreau à lui proposer les sabreurs, qui auront la mission de couper la langue à l'avocat mal parlant contre le gouvernement.
 

Deux siècles plus tard le sabre impérial est toujours là à officier au nom de ses privés intérêts, pour la gestion desquels  gouvernement et  justice ne soufflent mot, puisqu'il y  va de leur qualité de  vie. Le premier s'assure  de la maintenance du sabre, si d'aventure il l'appelle à devoir couper  la langue du mal parlant. Quant à la  seconde, elle voit en l'avocat caporalisé, le gage de sa quiétude professionnelle. Le travail judiciaire étant plus aisé à effectuer, si l'avocat n'est point techniquement offensif .

Si pour exercer la profession d'avocat, votre adhésion à l'Ordre est facultative, il s'en suit que la police politique est extérieure à la corporation.

L'avocat turc n'a pas l'obligation de s'inscrire  au barreau pour exercer sa profession, il n'est donc pas caporalisé.

L'assassinat du bâtonnier de DYARBAKIR  peut être le fait de politiques qui lui sont hostiles, ou de la police politique du système. Faute d'une plus ample information, nous ne pouvons prendre position en faveur de l'une  ou de l'autre branche de l'alternative.

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA