Jan
03
AVOCATS : DOIT ON ETRE OBLIGATOIREMENT FRANC MACON POUR ETRE BATONNIER ?

 

Voici la question grave et existentielle que je me pose maintenant que "la justice" du grand Orient prétend m’interdire de défendredevant elle  un client, fut-il, tout le monde a pu se tromper, on lui pardonne, franc-maçon lui-même.

Je contemple ce que je connais localement s'agissant des batonniers.

J’ai sous les yeux une collection suivie de trois francs-maçons ici à Marseille, y compris  l’actuelle dont c’est aujourd’hui la fête et que je salue amicalement en cette qualité.

Au-delà, je suis presque sûr pour un quatrième, et j’ai un doute petit pour un cinquième.

Les obédiences changent encore heureux.

Mais ça fait beaucoup, non ? Car moi je n’ai rien contre les francs-maçons, j’en ai même eu dans la famille,  mais pour eux, c’est le contraire, ils sont contre moi,  alors là, rien ne va plus. Mais plus du tout.

 

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Pierre DOYEN

 

Sous l'Ancien Régime, il était inconcevable que le bâtonnier ne fût point catholique apostolique et romain.

 

Pas davantage n'aurait-il pu être juif ou athée. Aujourd'hui l’Etat est laïc, alors le titulaire d'une charge publique n' a pas à décliner sa religion  s'il en a une, ou son irréligion s'il est libre penseur.

 

Pourtant entre les deux guerres mondiales, les barreaux avaient eu pour coutume contra legem de demander aux avocats postulant leur inscription au tableau de l'ordre, de préciser leur religion.

 

Cette pratique administrative ordinale fut fort utile sous le régime de Vichy pour aryaniser le barreau selon les desiderata de l'occupant national-socialiste. Il suffisait alors de compulser le dossier administratif de chaque avocat. A L'avocat qui avait déclaré être de religion juive, son dossier portait la mention « israélite ».

 

Et aussitôt épinglé, il était sans ambages expédié au camp de Drancy, là où papa bâtonnier en personne s'il vous plaît, lui notifiait sans autre forme de procès sa radiation du barreau, l'accipiens attendant son dernier voyage pour Dachau !

 

Le bâtonnier doit-il être franc-maçon ? La réponse est dans la question, semble-t-il. Pas plus qu'il n'était admissible hier qu'il fût catholique, qu'aujourd'hui il doive être franc-maçon. Enfin quoi, un apôtre du GADL'U (1) ou de la Théière de Russell (2)!

 

 

Le Grand Orient n'accepte pas que l'un des siens traduit devant la chambre suprême de justice du GADL 'U ou de la... Théière(là, c'est nous qui ironisons) puisse être défendu par un avocat qui ne soit membre de la Sainte famille maçonne et spéculative.

 

Quelle différence avec le Moyen Age où l'inquisiteur n'admettait pas d'autre avocat pour la défense de l'hérétique qu'il n'approuvât comme étant bon chrétien ?

 

Nous avons fait allusion dans un précédent commentaire que depuis 1877, que le Grand Orient n'exigeait plus de ses membres qu'ils fussent déistes, ils peuvent donc être athées. Mais chacun dans sa loge. C'est à dire les croyants en le GADL'U se réunissent dans une même loge sous les auspices du Grand Architecte. Ceux qui ne croient en aucun dieu se réunissent dans une même loge de sans-dieu. Mais pour les croyants en la Théière, rien n'est prévu pour eux. C'est une discrimination.

 

Pour entrer en l'église, pardon au temple, les croyants en le GADL'U comme les sans-dieu prêtent tous serment, pas de discrimination. Mais alors pour les seconds à qui peuvent-ils bien en appeler pour être châtiés au cas où ils viendraient à être parjures. Ah , mais c'est bien sûr ! A la Théière de Russell. Pardi !

 

 

 

  1. Acronyme de Grand Architecte de l'Univers en langue pseudo-ésotérique des francs-maçons du zinc du comptoir.

  2.  Bertrand Russell philosophe et mathématicien logicien britannique(1872-1970), relève que les croyants orthodoxes s'expriment comme s'il appartenait aux sceptiques de réfuter leurs dogmes, plutôt qu'à ceux qui les soutiennent de les prouver. Et Russell d'argumenter, si je suggérais qu'entre la terre et mars se trouve une théière de porcelaine en orbite elliptique autour du soleil, personne ne serait capable de prouver le contraire pour peu que j'aie pris la précaution de préciser que la théière est trop petite pour être détectée par nos plus puissants télescopes. Mais ajoute, Russell si j'affirmais que, comme ma proposition ne peut être réfutée, il n'est pas tolérable pour la raison humaine d'en douter, on me considérerait aussitôt comme un illuminé. La majuscule à théière est de nous. Il n'y a pas lieu à l'écrire différemment. C'est le même paradigme que pour Dieu, Yahweh ou Allah, tous trois comme la Théière sont produits par le même tractatus hypothético-déductif. Vous avez-là ,une parfaite illustration du rasoir d'Ockham.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA