Jan
05
AVOCATS : MORTS, LES AVOCATS HONORAIRES N’ONT AUCUN INTERET

 

Alerté par un message en ligne du barreau de Marseille, j’ai appris hier qu’un confrère de 70 ans, avocat honoraire, venait de décéder, c’était  un cancer bien sûr,  et que ses obsèques étaient cet après-midi à SAINT-CYR SUR MER (c’est à coté de MARSEILLE, là où est né PORTALIS, dont le père était notaire de la commune).

Pour moi, le défunt était avant tout un vieil ami de 52 ans, puisque nous étions ensemble étudiants à Sciences po, et qu’il était aussi dans les amphithéâtres de sciences économiques,  lorsque j’étais dans ceux de droit de la Faculté,  qui s’appelait à l’époque de droit et des sciences économiques.

J’étais là, revêtu de ma robe, suivant l’usage. Il n’y avait  en robe aussi qu’un autre confrère, dont j’ai cru comprendre que,  plus jeune que nous, il était ami localement du défunt.

Point de bâtonnier, ancien ou nouveau, point de membre du conseil de l’ordre. Rien du tout.

J’ai tenu ici rubrique voici quelques mois ou années de l’inutilité de l’honorariat pour un avocat.

S’il fallait en administrer la preuve, nous l’avions cet après-midi dans une église,  heureusement  par ailleurs bondée d’amis du défunt.

Alors, on s’en fout. Salut Dominique ODDO.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

Le Bâtonnier en exercice ou son délégataire se doit d'être présent aux obsèques d'un avocat qu'il soit en exercice ou honoraire à moins que la famille du défunt ne le souhaite pas.

Les avocats présents le sont en robe.

Il est même d'usage que le Bâtonnier prenne la parole si la famille est d'accord bien entendu.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA