Jan
31
AVOCATS : UNE REACTION ORIGINALE A L’IMMOBILISME AMBIANT DE LA PROFESSION

Nous nous lamentons de constater l’immobilisme de notre profession face au dynamisme des notaires, des huissiers, des experts comptables, que sais je encore.

Voilà sans doute pourquoi il vient de se constituer une association française des avocats LGBT. Traduction : pour Lesbiennes Gays Bis Trans.

Ses fondateurs viennent d’adresser leur communiqué à l’une de  mes  adresses de courrier électronique. J’ignore qui la leur a donnée. Enfin, c’est vrai qu’elle est publique sur ce site.

On nous explique que le rayonnement du barreau français (avec un B majuscule S.V.P. ) comme place éminente de la défense des droits de l’homme justifierait amplement l’existence d’une telle association d’avocats (sic).

Notre excellente consœur Christine BOUTIN  a déjà écrire tout ce qu’il fallait  écrit et dire  en terme d'abomination sur le sujet, et la chambre criminelle de la Cour de cassation l’a approuvée à ce que j’ai compris.

Ainsi donc, moi,   je dis « pas mieux ».

Une chose encore, je suppose que cette association va demander des subventions qu’on leur accordera.

Evidemment…

Pourtant ses fondateurs ont mis la barre très haut, puisque la cotisation  est à 250 € l’an, avec cependant un tarif réduit pour les jeunes lesbiennes, les jeunes gays, les jeunes bis  et les jeunes trans (bigre)  de moins de cinq ans de barre, qui est à 120 €.

Une question encore : auront-ils un costumé spécial qu’ils choisiraient ?

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA