May
04
C'EST CHER LES GRECS

Voyons, personne ne réagit alors que collectivement, Français et Allemands, d'autres encore, nous avançons des sommes considérables à la Grèce, sommes que nous ne reverrons sans doute jamais.

Et pourquoi S.V.P. : pour combler le trou énorme constitué dans les dépenses publiques hellènes, parce que ses fonctionnaires partaient à la retraite à 53 ans et qu'ils étaient payés 14 mois sur 12.

Les Espagnols ayant également un gouvernement socialiste, je crains le pire maintenant.

Le 1er mai, je n'ai pas entendu nos vertueux syndicats républicains avoir les mêmes revendications. Ce qui est bon pour les Grecs et sans doute les Espagnols n'est donc pas bon pour les Français qui paient. A moins que. Moi je veux bien faire des efforts, mais pas pour que d'autres jettent mon fric par leurs fenêtres bien ouvertes.

C'est quand qu'on se réveillera ? Attention aux chocs.

Commentaires

Nom: 
Il Dottore
Site: 
http://

De mémoire, mais elle peut me faire défaut, nous avons déja renflouer la Grêce lorsqu'elle est entrée dans l'Europe, pour la remttre "à niveau"... idemn pour l'Espagne et le Portugal...

Va t-on aussi leur offrir leur étrennes à ceux-là.

Moi, je ne veux pas faire d'effort! Ras le bol de raquer en pure perte.

Il n'ont qu'a hypothéquer le Parthénon!

Sauf que cher ami, une hypothèque garantit un crédit. Le crédit on l'a fait, et on n'a pas meme pris d'hypothèque sur le Parthénon.

Mais au juste, la valeur du Parthénon correspond elle au crédit consenti?

Voila le problème et il n'est pas banal, du coup mon article va etre éligible à la formation professionnelle continue.

Car c'est bien la question de la garantie du crédit qui est en cause ici. La garantie doit elle déterminer le crédit, ou n'etre qu'un accessoire. Le traité de droit bancaire de FERRONIERE optait pour la deuxième solution.

Historiquement, sur ce thème de la garantie, je rappelle que du temps de la République de Genes, la France et tel roi, Louis XV ou XVI, je ne sais plus, lui avaient preté des fonds avec en gage la Corse. Le crédit n'ayant pas été remboursé, la France a réalisé sous Louis XVI le gage, et a pris la Corse. Le grand public croit que la Corse a été achetée, non, elle a été réalisée comme gage du non paiement d'un crédit . Mais j'arrete là, je vais me faire lyncher par mes amis corses, sans compter qu'il ne faudrait pas grande chose pour me faire Corse d'honneur au moins CUCHUCHIANI.

En tout cas, que voulez vous qu'on fasse du Parthénon, si le crédit n'est pas remboursé. C'est qu'en plus, il n'a plus ses Caryatides. Par la faute de Lord ELGIN, un Anglais, alors que justement les Anglais désormais fauchés, ne vont pas payer pour les Grecs. Et dire que jadis je plaidais pour une banque anglaise. Quelle histoire...

Ce mercredi 5 mai, alors que le monde tremble d'avoir à payer la dette publique grecque, dans laquelle le monde et l'Europe n'ont pas trempé, voici que les Grecs descendant dans la rue en grève générale.

Ils se foutent de nous nos amis grecs.

J'en veux à l'instant aussi à mon père qui parlait et écrivait courrament le grec moderne et ne me l'a pas appris. Je leur aurais dit en grec ce qu'il faut penser de leur conduite.

... C'est finalement à peine plus cher que ce que nous coûte la délinquance ...

;-)

La délinquance, c'est de l'argent qu'on n'a pas encaissé.

La Grèce, c'est du fric qu'on a déjà en caisse et qu'il faut sortir et perdre.

Et puis votre confusion entre les Grecs et les délinquants a qulque chose de très choquant.

Pas du tout choquant, car j'ai ponctué mon commentaire d'un petit smileys...

Et puis, il ne faut pas oublier que cette délinquance nous fait vivre...

;-)

Non et non, on parle de choses sérieuses.

Les délinquants Grecs et meme Français ne me font pas vivre.

Aucun point de suspension.

Ah !

Mais vous êtes civiliste.

Oserais-je vous avouer que je pratique le droit pénal ?

Et que je défends plus souvent les prévenus / accusés, que les victimes ?

(Et que j'ai parfois des doutes quand à la provenance de l'argent qui m'est remis à titre d'honoraires ?)

Non, alors, cette dernière phrase est purement scandaleuse !!!

Mais, pourtant...

... dans le contexte, ce prêt à 5 % ne me choque pas vraiment. Il parait même que nous allons faire des bénéfices sur la misère de la Grèce, alors...

Je ne veux pas sauter comme un cabri en criant "Europe, Europe", mais tout de même nous faisons oeuvre de solidarité pour les banques, pourquoi pas pour nos partenaires européens ?

(j'ai beaucoup plus de sympathie pour les grecs que pour les banquiers...).

Heureusement, il pleut des cordes sur Marseille, ce qui a refroidi les ardeurs. Trois pelés un tondu. Voici en tout cas que les salariés du Conseil régional ont décidé ce soir d'une manifestation devant le consulat général de Grèce à Marseille, qui est dans l'immeuble mitoyen à celui de mon cabinet. Soutien aux travailleurs grecs, et détestation des banques. Les connards. Les banques vont avancer sur les fonds que les Etats eux memes vont leur avancer, donc sur nottre endettement à tous. Comment peut on etre aussi bete ?

Nom: 
Il Dottore
Site: 
http://

Il s'agit en effet du traité du 15 mai 1768, donc sous le règne du Bien Aimé (pas tant que ça, du reste). Gênes devait en effet 40.000.000 de livres à la France pour son aide militaire contre les corses. Le transfert de propriété ne devait se faire qu'à titre temporaire jusqu'au remboursement de la créance, lequel n'a jamais eu lieu, conformément à la doctrine algeco qui tend à rendre le temporaire définitif! Mais là, les puristes dont vous êtes, cher ami et confrère, me diront que je commets l'irréparable de l'anachronisme!

O tempora, O mores!

Quant au Parthénon, privé de ses caryatides et surtout de ses magnifiques bas reliefs en polychromie, lachement filoutés par la toujours très perfide Albion... j'aurais bien une idée mais il est évident que la compensation serait largement à notre défaveur même si l'on retrouvait la statue d'Athéna ou celle de Zeus, en or, à Olympie.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA