Oct
24
CATALOGNE : DE MARSEILLE A L’INDEPENDANCE DE LA CATALOGNE

PHILIPPE, roi d’Espagne, médite peut être cette histoire parfaitement vraie qu’il doit connaitre en sa qualité de Bourbon, et de descendant direct de LOUIS XIV.

MARSEILLE, qui n’a pas toujours été française,  il a fallu attendre la 2ème moitié du 16ème siècle, et qui a même un bref temps été terre du comte de Barcelone (oui, la Catalogne venait jusqu’ici) a fait longtemps figure de ville rebelle.

C’est ainsi qu’en 1592, sous la conduite de son dirigeant du temps, appelé  premier consul un certain Charles de CAZAULX,  la ville rejette l'autorité du Parlement d’Aix en Provence, donc l’autorité royale française, et prend la voie de l'indépendance.  CAZAULX se faisait appeler « dictateur », et déjà certains avaient quitté la ville pour s’installer alentour.

L’indépendance fut réduite en 1596, et  CAZAULX finit mal. Il fut assassiné. La ville se rendit.

La légende veut qu’à l’annonce de la reddition de Marseille, HENRI IV qui régnait alors,  aurait dit : « C’est maintenant que je suis roi de France. ».

Ce qui n’empêchera  pas que par la suite,  la ville  se rebeller de nombreuses fois contre l'autorité royale.

Et alors, enfin,  le 2 mars 1660,  LOUIS XIV entre en armes  dans la ville. Celle-ci est désarmée et le roi fait adopter un nouveau règlement municipal : les consuls sont supprimés et remplacés par deux échevins élus par un conseil de soixante membres aux pouvoirs réduits. Un poste d'échevin est réservé aux banquiers et négociants, l'autre aux marchands.

PUIGDEMONT  de BARCELONE devrait y penser aussi cette semaine.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA