Nov
08
CATALOGNE : LE SURREALISME POLITIQUE DE PUIGDEMONT

Il y des mois qu’on peut s’interroger sur les raisons qui poussent à la pétition d’indépendance de la Catalogne.

 

Franchement, aucune n’est sérieuse, surtout pas celle relative à la langue catalane,  dont l’emploi  est courant depuis des dizaines d’années.

 

Prétendre aussi que les Catalans subiraient l’autoritarisme du gouvernement central de MADRID est une blague odieuse.

 

Tant il est vrai,  cependant,  que beaucoup trop  en sont encore à une mauvaise connaissance de l’histoire espagnole sous FRANCO,  qu’ils pensent pouvoir appliquer à la situation actuelle.

 

Non, je crois avoir trouvé, en constatant que le génial Salvador DALI était Catalan.  Lui aussi.

 

Alors voilà, dans leur réflexion et dans leurs actions  collectives, PUIGDEMONT en tète bien sur, les indépendantistes catalans  d’aujourd’hui sont des surréalistes de la  politique. Droit constitutionnel compris (autrement dit respect de la constitution compris).

 

On rappelle que le  surréalisme est un mouvement artistique du XX e siècle, comprenant l'ensemble des procédés de création et d'expression utilisant toutes les forces psychiques (automatisme, rêve, inconscient) libérées du contrôle de la raison et en lutte contre les valeurs reçues.

 

Bien entendu, on n’est pas ici dans de  l’art proprement dit, encore que la politique puisse être considérée comme une forme d’art.

Quoi qu’il en soit, l’indépendance catalane est du surréalisme politique.

Quand on sait qu’elle est combattue par le premier ministre RAJOY,   ancien conservateur des hypothèques, on comprend mieux le hiatus.

PUIGDEMONT et les siens en sont  finalement  plus sympathiques encore.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA