Feb
06
CORRUPTION : ET MAINTENANT LES DECORATIONS

 

Alors que « Le Canard enchainé » a des encablures d’avance, que « Mediapart » a ramassé des miettes, voici que « Le Monde » ne veut pas être en reste, on l’imagine.

Alors son édition,  datée de demain,  déjà distribuée en kiosques à Paris, nous annonce un volet « décorations » à l’affaire FILLON.

Il s’agit en effet d’expliquer pourquoi l’épouse a été employée, pardon largement  rémunérée, par la Revue des deux mondes. 

Il parait que c’est en rapport avec la distribution de la Légion d’honneur à son propriétaire gérant au temps d’un premier ministre.

Pourquoi pas ?

C’est qu’il  existe un précédent historique,  qui fit tomber jadis un anti  clérical célèbre,  Jules GREVY, en cours de deuxième mandat à la présidence de la République, parce que son gendre appelé WILSON avait organisé un trafic financier de décorations.

Sauf que le parallèle s’arrête là : Monsieur FILLON n’est pas encore président de la République et on ne lui connait pas de gendre.

Quant à Madame LE PEN, autre concurrente au titre, on ne lui connait pas de mari,  et son compagnon a lui un emploi tout ce qu’il y a de plus officiel et vrai (c’est un confrère, par ailleurs enseignant en faculté), il n’y a pas de gendre. Bref, le trafic n’a pas de raison d’être.

On est sauvés.

Sans compter que je n’ai aucune intention de payer quoi que ce soit pour ma prochaine décoration. Sul lucet omnibus.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA