Sep
27
COSTUMES D’AVOCATS : LE POINT DE VUE D’UN ANCIEN BATONNIER

Mon billet sur le pourvoi du barreau de Toulouse et le port des décorations sur les costumes d’audience des avocats,  amène  le commentaire suivant de mon vieil ami Bernard de GUILHERMIER, qui fut bâtonnier du barreau des Alpes de Haute Provence.

Je le cite.

« « Dieu du ciel, voilà bien une délibération que j’aurais bien aimé soumettre au conseil de l’ordre lors de mon bâtonnat et la soutenir avec force !

Ces questions de merdailles m’ont toujours fait sourire.

Quand on sait les abimes de bassesses auxquelles se livrent certains confrères (pas tous) pour pouvoir arborer fièrement la bleue sur la robe soit en barrette soit fièrement pendante, que faire d’autre que rigoler.

Je n’ai rien contre ce confrère qui portait la rouge que je présume au bénéfice du doute méritée mais n’a—t-il pas honte de porter la même que de nombreux et grotesques histrions ou des abrutis qui ne sont bons qu’à taper dans un ballon ?

Dans un pays où il n’y a plus d’honneur, comment peut-il y avoir encore une « légion » ?

Un vieil oncle qui en avait gagné beaucoup au combat y compris la rouge et qui n’en portait aucune disait « mon cœur aux dames, mon corps à mon pays mais mon honneur à moi ».

Celles des magistrats, grotesques et rougeâtres perroquets qui les arborent lors des audiences solennelles, sur canapé ou en cravate, n’ont pour la plupart été gagnées que dans leurs loges maçonniques ou pour les services qu’ils ont rendu au lieu de rendre la justice.

Affaire à suivre bien évidemment. » » 

Je crains qu’il n’y ait rien à y ajouter.

 

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA