May
01
DELIRES : LE MALADE CHINOIS ET L’HOPITAL FRANÇAIS LE 1er MAI

Histoire authentique dont j’ai été personnellement le témoin pas plus tard que ce matin.

Enregistrement administratif du service des urgences d’un très grand hôpital. Rien dire sur ses soins, bien au contraire.

Au guichet d’entrée, une Chinoise et  une Chinois. Des vrais, des touristes. Elle parle bien le français, lui non.

Je ne sais pas ce qu’il a mais peu importe, il vient au service des urgences. Alors bien sur, on demande, c’est normal, la santé a un prix que nous payons tous, nous autres les non Chinois,  la carte Vitale du malade. Evidemment, il n’en n’a pas. Peu importe,  dit l’accompagnatrice, nous venons en consultation, dites moi combien je dois vous payer.  Je vous paierai. Non lui répond-on, on ne peut pas encaisser quoi que ce soit aujourd’hui,  car  c’est le 1er mai. Et la comptabilité est fermée. Il faut revenir demain après-midi pour payer. Ah bon … Sinon, on enverra la facture en Chine.

Du coup, heureusement, on a du soigner le patient, ça n’avait pas l’air bien grave.

Et le Chinois ne paiera pas l’hôpital français. Rentré chez lui, il dira et il aura raison,  que ces Français sont bien riches ou bien cons  pour refuser qu’on leur paie immédiatement un service qui leur est du.

Il pourrait ajouter que les hôpitaux français n’ont pas entendu parler des cartes de crédit et des terminaux de paiement.

Nous ne sommes pas prêts de sortir du trou, je vous l’assure.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Gilles Huvelin
Site: 
www.huvelin.associes.fr

Que passé 18 heures, heure de fermeture du service de la comptabilité des hôpitaux, C'est pareil. C'est pourquoi les services des urgences sont plus chargés le soir...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA