Oct
29
DEMOCRATIE : 47.040.000 DE FILS DE PUTE

 

Il parait que le candidat malheureux à l’élection présidentielle d’hier au Brésil a déclaré qu’il espérait que le vainqueur, par 55 % des votes exprimés, soit 57.797.000, respecterait les 47.040.000 voix recueillies par lui.

Ce n’est pas une démarche honorable.

En effet, s’il avait gagné l’élection, Fernando HADDAD n’aurait eu aucune considération pour les électeurs de Jair BOLSONARO, alors battu, parce qu’ils n’auraient pas été «de gauche ». Parce qu’ils auraient été des fascistes, i tutti quanti.

Comme les électeurs de Marine LE PEN, chez nous, nous avons été tout de même 10.638.475, on les aurait ostracisés ou, après les avoir considérés, avec dédain comme fascistes et d’extrême droite, on les aurait même déclarés, en se moquant d’eux, « fils de pute », comme l’a fait un pseudo chansonnier bien pensant ici en France, si libre, démocratique et surtout respectueuse des minorités, à la condition qu’elles pensent comme vous…

Le même pseudo chansonnier qui, au passage, mais c’est une histoire locale, avait fait l’objet d’une promotion par la commission de la culture du barreau de Marseille. Dont le qualificatif d’abrutis que j’ai employé pour les désigner alors ses membres m’a conduit en correctionnelle, poursuivi pour injure, que j’ai été par l’un de ses deux membres (l’autre sagement, est resté tranquille). Nous aurons le jugement au début novembre.

Alors, il faut demander au président élu de faire ce pour quoi il a été élu. C’est assez, à la fin, d’être toujours trompés.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA