Oct
30
DISCIPLINE : MELENCHON POURSUIVI DEVANT LA CHAMBRE SUPREME DE JUSTICE MACONNIQUE DU GRAND ORIENT DE FRANCE

On pouvait certes penser  que Jean-Louis MELENCHON fut membre du Grand Orient de France. Il ne s’agit jamais que d’une  association de la loi de 1901,  qui a le plus régulièrement du monde,  déposé ses statuts à la préfecture de police de Paris, laquelle en délivre copie librement quand on le lui commande par Internet à son adresse de courrier électronique. Il parait qu’il appartient à ce truc là depuis 35 ans. Compliments.

Non, pas compliments,  car il parait aussi  qu’il fait désormais l’objet de poursuites du conseil de l’ordre du Grand Orient de France (c’est ainsi que s’appelle l’exécutif,  organe de poursuite chez ces petits frères là). On lui reproche ses saillies (…) contre les magistrats, les policiers et les journalistes. La présomption d'innocence, inconnue au Grand Orient.

Ainsi donc,  le chef des insoumis va-t-il etre convoqué devant la Chambre suprême de justice maçonnique, c’est ainsi que s’appelle le tribunal du Grand Orient de France, à son siège social, rue Cadet, à Pais (ne confondez pas, à droite, c’est autre chose,  un cercle de jeu, on y parle poker).

Sans compter que l’accès au cercle de jeu  doit etre  nettement plus facile qu’à la salle d’audience de la Cour suprême machin en question, surtout si vous n’êtes pas initié. au Grand Orient, pas au pocker. Non initiés,  c’est ainsi que ces francs maçons là  désignent l’immense surplus   du monde ordinaire, celui   qui n’appartient pas au Grand Orient de France.

Le prévenu  insoumis pourra  faire   choix  s’il le veut d’un avocat franc maçon. Sinon, aucun confrère ne pourra aller le défendre. Il parait toutefois qu’il trouvera surplace des confrères du Grand Orient prêts à le défendre,  comme s'ils avaient été  commis d’office sauf qu’elles ne viendraient pas du bâtonnier, à moins que le bâtonnier soit non seulement franc maçon,  mais aussi du Grand Orient. Ces mystères m’échappent à l’instant.

Si quelqu’un connait la question, c’est bien moi,  dont l’accès à la rue Cadet a été interdit pour y défendre tel client. Du Grand Orient de France.  Qui, lui, était poursuivi pour appartenance au Rassemblement bleu marine de Gilbert COLLARD.

MELENCHON  aura droit à faire entendre des témoins, pourvu qu’ils soient non seulement francs-maçons,  mais encore de la même loge : les autres loges sont exclues.

Il aura aussi  la possibilité de faire désigner par le président du Tribunal de grande instance de Paris un huissier de justice pour décrire l’audience. Par la force des choses, on laissera entrer l’huissier, même s’il n’est pas franc-maçon. En ce qui concerne l’affaire que j’ai eu à traiter (surtout au sympathique  bar d’en face,  ici mieux qu’en face, puisqu’on m’interdisait l’accès au Tribunal et que mon client franc maçon ne voulait pas comparaitre sans son avocat), l’huissier était une huissière. Etait-elle franche maçonne sans nous l’avoir dit  d’une loge tolérée ? On ne saura jamais.

Le rigolo, c’est que l’audience sera confidentielle, sauf pour les francs maçons du Grand Orient. Ainsi donc, on interdira aux journalistes d’accéder au lieu suprême, journalistes  compris dont la protection intellectuelle est ici censée assurée par les poursuites contre Monsieur MELECHON. Parce qu’il leur a mal parlé.

Question journalistes, ceux qui connaissent bien la question sont ceux du Parisien libéré, les seuls qui avaient suivi mon affaire, les autres  avaient filé, connaissant d’avance la fin de la mascarade.

 A moins qu’ils ne soient membres du Grand Orient, oui mais alors il faudra qu’ils révèlent  mécaniquement cette qualité.

Que se passera-t-il alors ? Possiblement une suspension voire une radiation. Ce grand guignol pourra se terminer en critique formelle devant une juridiction de droit commun,  qui, terrorisée par la situation, jugera que ça ne la concerne pas.

Finalement, face au Grand Orient, je me dis qu’il faut créer un Occident Immense.

J’y songe. Tiens par exemple avec ce qui s’est passé avant-hier de l’autre coté de l’Atlantique sud.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA