May
22
DOSSIER SOCIETE : LE CATASTROPHISME DES VOYAGES

L'excellente maison MICHELIN qui me compte parmi ses pauvres actionnaires publie désormais dans certains de ses célèbres ouvrages touristiques verts un guide de conversation en allemand, anglais, espagnol, italien et français bien sur. C'est bien fait mais classique, parce que finalement, rien n'a changé et la société est toujours la même.

C'est la catastrophe multilingue en traductions diverses : savoir :

J'ai trop chaud, pouvez vous ouvrir la fenêtre s'il vous plait

J'ai trop chaud, pouvez vous ouvrir la porte s'il vous plait

(Rien n'est prévu si on a trop froid)

Plus sérieux :

On m'a volé mon sac

On m'a volé mes papiers

On m'a volé mes bagages

J'ai perdu mon sac

Mes bagages ne sont pas arrivés

On ma volé ma carte de crédit

J'ai perdu ma carte de crédit

Le distributeur a avalé ma carte

Je dois prévenir la police

Savez vous où se trouve le commissariat

Savez vous où se trouve l'ambassade (1)

Savez vous où se trouve le consulat (1)

Je ne me sens pas bien

J'ai de la fièvre

Je suis malade

J'ai très mal

Je me suis fait mal

Je me suis blessé

Ou puis-je trouver une pharmacie

Ou se trouve l'hôpital

Y-a-t-il un centre médical

Où puis trouver un médecin

Pouvez-vous appeler un médecin

J'ai raté mon train

J'ai raté mon avion

J'ai raté mon bus

J'ai raté ma correspondance

J'ai cassé mes lunettes

J'ai perdu mes lunettes

Attention

Au secours

C'est urgent

Pouvez-vous demander de l'aide

Laissez-moi tranquille

C'est dur d'être touriste, non ?

(1) Vous imaginez la scène dans un trou perdu au fin fond d'une campagne quelconque ?

Commentaires

A la lecture de ces brèves de discussion. Le malheureux qui engage ainsi un echange sans connaître la langue est aussitôt confondu par la réplique de son interlocuteur à laquelle il ne comprend rien; du coup, l'indigène passe son chemin en haussant les épaules, laissant dans son embarras le couillon de Français.

Nom: 
Il Dottore
Site: 
http://

Quand je vais à l'étranger, je parle français normalement avec un billet à la main.

Curieusement.... je me fais toujours comprendre!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA