May
08
DOSSIER SOCIETE: LE MEDIATOR

Je n'ose pas citer cette référence tant elle est sulfureuse. Léon DAUDET, le fils d'Alphonse. Rien à voir avec Les Lettres de mon moulin, mais alors rien du tout.

Léon DAUDET est l'auteur d'un pamphlet sur les médecins, publié dans l'entre deux guerres sous le titre "Les Morticoles". Il y dépeint une société unique dans laquelle les médecins ont tous les pouvoirs et abusent d'une population constituée uniquement de patients, aux ordres et dans l'attente de leurs potions et soins divers.

J'y pense très régulièrement à chaque fois qu'on parle de santé publique en France, compte tenu de la dérive des mentalités et des dépenses de santé depuis 1945. Le budget de la sécurité sociale est largement supérieur au budget de l'Etat, et les parlementaires ne le contrôlent pas. D'ailleurs, plus personne ne le contrôle. Les fonctionnaires de l'assurance maladie sont largués. Léon DAUDET était visionnaire.

Il l'est encore davantage et je crains fort qu'il le soit prochainement dans 'l'affaire du MEDIATOR.

Que le laboratoire SERVIER soit responsable, c'est évident. Mais que les médecins qui ont prescrit ce médicament hors de son cadre, soient écartés par le pouvoir en place du périmètre de la responsabilité, voilà qui est choquant. Car, voyons, ces médecins profitaient bien collectivement au surplus des petits ou gros avantages offerts par les laboratoires (congrès stages, voyages) après passage des visiteurs médicaux. Et ce sont bien eux qui pfrescrivaient le MEDIATOR.

Je m'étonne de l'étonnant silence de la blogosphère sur ce sujet. On a peur de qui ?

Commentaires

il y a un bon mois.

Et comptais en reparler prochainement dans les mêmes termes que vous.

Navré, pas lu. Pour autant, personne ne doit avoir ici de monopole.

C'est trop facile à la fin de faire n'importe quoi n'importe comment.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA