Oct
11
DOSSIER 35 : DEGATS COLLATERAUX

Je n'y suis pas allé, mais il parait qu'un pannonceau a été apposé au greffe du conseil de prudhommes de Marseille expliquant à n'importe quel quidam venu déposer n'importe quelle demande contre son employeur qu'il faut préalablement payer 35 euros et que cette somme est destinée à payer les avocats qui iront défendre en garde à vue les délinquants lors de leur premier passage à la police.

Je tiens l'information de mon batonnier. Donc elle est vraie comme est vrai en fait aussi le contenu du pannonceau.

On a bien compris que l'effet final est doublement désastreux.

Les avocats sont redevenus aux yeux des plus modestes et dans le bon sens populaire les seuls défendeurs des bandits et ce sont les pauvres et honnetes salariés qui les paient.

Qui sont les abrutis qui ont conçu et approuvé ce texte ?

Commentaires

c'est purement et proprement scandaleux !

La somme de 35 € est affectée à l'aide juridique dans son ensemble.

En outre, toutre personne placée en garde à vue n'est pas un délinquant !

Ce texte est donc directement attentatoire aux avocats et votre bâtonnier doit exiger son retrait.

Il suffit de l'enlever ce panneau!

Nom: 
MCD
Site: 
http://

...pour ne pas se faire justice à soi-même?

Il n'y a nul besoin d'une délibération pour une intervention ferme et efficace du Bâtonnier de l'Ordre !

Aucun délire en ce qui me concerne !

C'est Maître Jourdain qui a parlé de délibération et je lui ai répondu.

Le délire est au CPH et il faut le faire cesser !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA