Oct
20
DOSSIER 35 : UNE SOLUTION UNIVERSELLE POUR EN SORTIR

Puisqu'on trouve normal de faire financer l'aide juridique (gratuite) par une taxe sur ceux qui ne l'ont pas et ne peuvent pas l'avoir,

Que ça coute 35 €, parce que le budget général ne peut financer l'aide juridique,

Que c'est une charge publique nouvelle,

Je propose que le financment de la couverture médicale universelle, C.M.U., soit assurée désormais par une taxe spéciale, que paierait chaque assuré social cotisant, par exemple parce qu'il a la chance, lui, d'etre salarié ou travailleur indépendant cotisant.

Cette taxe serait ainsi acquittée par un timbre fiscal, sous la responsabilité des praticiens médicaux, et des pharmaciens, lesquels ne pourraient accorder leurs prestations et délivrer leurs médicaments qu'après le paiement correspondant. Le montant de la taxe serait collectée par l'ordre national des médecins, et ensuite réparti si on en trouve aux plus modestes d'entre eux. Idem pour les pharmaciens, sauf qu'on va avoir du mal à en trouver des pauvres.

Je ne demande rien en l'échange de cette idée géniale, qui va ainsi réduire considérablement le déficit de la sécurité sociale.

Vous voulez de la justice sociale, en voilà.

Il reste à déterminer le montant de la taxe.

Commentaires

Il n'y a aucune raison de poser que le budget de l'aide juridictionnelle est prioritaire par arpport à celui de la santé et exigerait des mesures d'exception que le second ne justifierait pas. Allons jusqu'au bout! On demande bien aux Grecs d'abolir toutes les conventions collectives!

Nom: 
PLINE
Site: 
http://

Quelle est d'ailleurs la contrepartie de cette taxe sachant que l'accès à la Justice est gratuit selon le propre site de la Chancellerie ?

Je sais, je pêche par naïveté ! Je m'interroge ?

L'avocat, de surcroît, doit la recouvrer pour compte de l'Etat ! Comme la TVA !

Le périmètre de nos activités s'élargit ....!!!

Voui, mais le problème c'est que, contrairement aux buralistes, on n'est pas rémunérés pour cette prestation ....

1°. Il faut financer la gratuité

2°. Nous sommes encaisseurs gratuits de T.V.A. comme tous.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA