Apr
30
DOSSIER ARABE : NOUVELLES DE TUNISIE

Le voyageur moyen qui comme moi rentre de Tunis ces jours-ci n'a pas eu vraiment l'impression que les islamistes soient au pouvoir, que la société ait changé. On a l'impression au contraire que c'est comme avant en plus libre, tandis que les restaurants sont pleins, boissons comprises.

Il parait que le gouvernement de transition en place pendant la constituante qui s'éternise n'est pas content du trop de liberté de la presse. Sans doute.

Alors, j'ai lu ça dans le quotidien » La Presse de Tunisie » d'hier, alors il a fait convoquer la plupart des journalistes de Tunis pour une conférence de presse. Et leur demander de calmer un peu leurs critiques systématiques.

La salle est restée vide et la conférence n'a pas eu lieu : les journalistes convoqués étaient absents, car ils avaient décidé de boycotter.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA