Sep
30
DOSSIER ARABE : LA REDECOUVERTE DE PICOT

 

PICOT, notre ancien confrère parisien, qui fut aussi  ministre des affaires étrangères, a passé avec son homologue britannique SYKES, les célèbres accords secrets qu’on sait en mai 1916.

En pleine guerre mondiale, ils ont négocié l’arrangement  qui prévoyait le démantèlement de l'empire ottoman,  après la guerre,  et le partage du monde arabe entre les deux Alliés.

Les Français se réservaient le Liban, la Syrie et la région de Mossoul, au nord de la Mésopotamie ; les Britanniques, le reste de la Mésopotamie (Irak) et la Transjordanie.

La Palestine devait devenir zone internationale et le port d'Alexandrette (Syrie) acquérir le statut de port franc...

Ce sont les Soviétiques,  qui venaient d’arriver au pouvoir,  qui ont vendu la mèche,  et torpillé l’accord (et les intérêts français en même temps).

Las, plus personne n’a rien  conservé du temps, c’est la panique complète.

Alexandrette a été offerte à la Turquie par les Français, par abus de confiance   sur la Syrie. Dire qu’on prétend encore se mêler de ce pays là…

Et voilà qu’on apprend que Charles de Gaulle, le porte-avions, va intervenir pour sauver Mossoul…

On peut s’attendre à tout.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA