Jan
28
DOSSIER ARABE : REPARLONS DE GAZA

Il parait que les informateurs de terrain israéliens attirent l’attention sur l’aggravation considérable  de la situation  des deux millions d’habitants de Gaza, dans l’enclave ghetto qui est la leur. Qu’ils ont voulue au demeurant.

Voilà qui ne va pas arranger les choses, bien au contraire. Il ne m’appartient pas de parler de la situation interne d’Israël : c’est son affaire.

Le seul témoignage que je puis donner,  c’est que je ne suis jamais parvenu à entrer dans Gaza, pour voir.  Par curiosité, car il n’y a rien de beau  à y voir. Il y a déjà trente ans, l’accès m’en avait été aimablement interdit par un officier israélien à la frontière, qui m’avait expliqué les dangers encourus (évidemment, je circulais dans une voiture immatriculée en Israël), et il avait bien raison.

Sauf qu’une génération plus tard, la situation n’a non seulement pas changé en mieux, mais  encore a empiré ; ce qui n’est jamais bon.  

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA