Jun
28
DOSSIER ARABE : UNE TERRIBLE DEFINITION DE L'ISLAM

 

Mais quel  homme d’Etat très  célèbre a-t-il pu  écrire ceci :

« « Depuis plus de cinq cents ans, les règles et les théories d’un vieux cheik arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé tous les détails de la loi civile et criminelle ! Ils ont réglé les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’Islam, cette théorie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies » ».

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Pierre DOYEN

Ainsi parlait Mustapha KEMAL,  père de la Turquie moderne, au sujet du mahométisme; qui hélas!  cadavre putréfié ne   cesse d'empoisonner l'humanité.

La sourate II verset 223 -1er alinéa du Coran déclare: " Vos femmes sont pour vous un champ de labour: allez à votre champ, comme vous voudrez, mais faites, auparavant, une bonne action à votre profit.

Même quand on va à son champ, on ne  peut pas ne pas avoir immédiatement une pensée pour son Créateur et les croyants. Alors  à son Messager sans barguigner l'Eternel  lui rappelle par un second alinéa  de son livre saint ci-après reproduit: "

Craignez Dieu!

Sachez que vous le rencontrerez;

et toi, annonce la bonne nouvelle aux croyants".

Non, Mustapha KEMAL n'était pas un polémiste, si vous aviez à l'esprit que cette sourate coranique est descendue du ciel  pour trancher  un conflit entre Mecquois et Médinois au sujet de la manière de pratiquer le coït.

En réalité c'étaient les Médinoises qui ne voulaient  pas du coït ventro-dorsal, elles ne voulaient que la position ventro-ventral. C'est à dire la position du missionnaire!

Cette sourate tombe bien à pic, Dieu est  donc  en pareille occurrence davantage offensé par  l'insatisfaction de son esclave(musulman signifie soumis, sous entendu à Dieu) que par celle de la femme.

Dieu préfère les hommes aux femmes. Et la sourate IV verset 34 déclare: " Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence que Dieu leur a accordée sur elles, et à cause des dépenses qu'ils font pour assurer leur entretien".

Nous constatons que  cette sourate dans son expression diffère de celle plus haut citée, en ce sens que Dieu a abandonné le style direct pour permettre à son messager de résumer et reproduire  sa pensée!

Si l'acte sexuel , contrairement au christianisme, n'est pas condamnable en soi, il convient cependant de ne pas manquer de se purifier. Et là, il y a toute une série d'ablutions grandes ou petites, selon votre ardeur au déduit!

En clair selon le degré de pénétration coïtale, en deça ou au-delà du cercle de la circoncision. Et aussi ce n'est pas tout. Selon  que c'est volontaire ou non, le formalisme diffère.

Au réveil le premier acte que l'on fait au saut du lit est d'aller aux toilettes. Là, il faut pratiquer l'istibra, savoir purger correctement le circuit urinaire.  Et le mot istibra vient de la racine innocenter. Il a fullu donc retravailler la sémantique pour  que l'individu à travers l'acte qu'il est obliger d' accomplir, se sente coupable envers son Créateur du fait de l'inobservance.

Le rituel de purification pour la défécation est l' instija. Lequel mot  vient du radical  échapper(sous entendu par son observance le croyant échappe au courroux divin).
 

Un ami nous dit: " L'Islam est une religion qui a réussi à matraquer l'individu vingt quatre heures sur vingt quatre". Et d'ajouter comme cela les neuronnes  du croyant sont occupées, son esprit n'est pas libre.
 

Lorsqu'il y a eu la publication des caricatures de Mahomet, ce fut d'un bout à l'autre de la planète un raz de marée de protestations. Le sacrilège étant insupportable, neuf ans plus tard, les journalistes de Charlie Hebdo sont assassinés par les combattants  d'Allah. Nous avons vengé le Prophète dit l'un d'eux, avant de périr plus tard sous les balles de la police.

Après cette tragédie que voyons-nous dans notre beau pays de France? De braves compatriotes mahométans, qui sans doute n'eussent point de leurs propres mains commis pareil  forfait, dire après quelques instants de réflexion, mais quand même "ils l'ont bien cherché".

Au XXIème siècle, des gens pensent que mourir en guise de châtiment pour une caricature, n' est point choquant ni révoltant .

En revanche l'assassinat de touristes en Tunisie, comme aussi  les centaines de femmes azédies et chrétiennes réduites en esclaves sexuelles par les valeureux combattants  d'Allah, n'emportent globalement guère de protestations parmi la communauté la meilleure de l'humanité.

Cette aphonie s'explique à la fois par des raisons culturelles et civilisationnelles.

Pour le mahométan la liberté de l'individu n'existe pas. S'interroger sur le sens de la liberté et des droits de l'homme est une  véritable impiété. Car seul Dieu a des droits et est libre. Si vous périssez d'une balle d'un terroriste  pour avoir insulté le Prophète, c'est le mektoub (le destin). C'est Dieu qui l'a voulu.

Cette façon de fonctionner a existé en Occident avec nore chère religion catholique romaine et apostolique, il y a cinq siècles.

Depuis lors, il y a eu la philosophie des Lumières et les luttes politiques, qui ont remisé la religion dans la sphère de la vie privée. Et il a bien fallu à la religion accepter ce régime, si contraire à sa nature intrinsèque. Et ce, au nom de son intérêt bien compris, elle intégra dans son ADN un gène étranger: la liberté de conscience contrepartie de la liberté de culte.
 

Il y a eu jadis dans les pays de l'aire arabo-mahométane, des savants hommes rationalistes, dès le neuvième siècle de notre ère, les muta'zilistes. Certains furent persécutés, leurs écrits détruits par autodafé. 

Imaginez un instant ce que nous serions aujourd'hui , si les écrits des philosophes du XVIIIème avaient été détruits, leurs auteurs brûlés vifs comme le fut en 1600 le moine Giordano Bruno.   Il n' y aurait alors ni droits de l'homme ni liberté, seuls existeraient les droits de Dieu.

Le mahométisme est la religion la plus parfaite de toutes dans l'acception originelle du terme.

En ce sens où la religion est croyance. Et que croire ne suffit pas pour être en bon intelligence avec votre  Créateur. Il vous faut en outre imposer votre foi aux autres. C'est à dire en leur faisant la guerre, si vous êtes en mesure de pouvoir la faire.   Mais vous ne devez pas vous interdire  de traquer la mécréance . De bons mahométans disent prévenitr le vice et promouvoir la vertu. C'est  beau, c'est grand, c'est magnifique!

La religion n'est universelle que pour les membres de sa boutique. On dit l'amour du prochain; difficile en rapportant cela de ne point réprimer un rire sardonique. Quant  au reste de l'humanité  il est  gibier de potence. Il peut être pillé, violé, rançonné. Ces faits ne sont point crimes, car accomplis ad Dei majoram  gloriam.

Aux premiers siècles de l'Hégire comme Daech de nos jours,  les armées mahométanes se livraiènt au pillage . Le but de la guerre n'avait rien de métaphysique, sauf si l'on admet que rechercher du butin et réduire des femmes pubères  et impubères à  l'état d'esclave sexuel, est un haut développement de l'esprit.  Les chrétiens eurent un semblable comportement au XVIème dans le continent américain.

Nous vivons en effet, excepté le nazisme, une crise sans précédent de l'humanité, en ce sens où quelque vingt pourcent de ses membres estiment que le mahométisme  doit être sans barguigner la religion de toute l'humanité.

Si la majorité des mahométans est silencieuse, les autres qui le sont pas peuvent nous plonger dans la barbarie des temps anciens. Il nous faut d'urgence  dissoudre les associations  des frères musulmans  et  des salafistes, qui sont de véritables  associations de malfaiteurs.

Ce n'est pas à la République à se mettre au diapason des impératifs catégoriques de mahométisme, mais à ce dernier à se conformer aux règles constitutionnelles de l'Etat. Et la fermeté que celui-ci a à mettre en oeuvre est du même ordre de grandeur  qu'au temps de la IIIème République luttant contre l'emprise du catholicisme sur la société.
Nous  ne voulons pas que l'Islam régente directement ou indirectement l'Etat et la vie en société.

 

 

NOUS SOMMES PLUS QUE JAMAIS EN PHASE

Nom: 
Gilles Huvelin

que les religions aient encore une place sur cette planète. Après une période courte civilisatrice, elles ont apporté que violences, ruines et conflits. La foi n'est pas l'intelligence.

La foi, les dogmes ou les doctrines, que des militants veulent intangibles, sont la négation de l'intelligence qui se doit de trouver des réponses pragmatismes à nos problèmes humains quotidiens et  adaptées aux circonstances de lieux, de temps en tenant compte du contexte.

Tout le reste n'est qu'affaire que de maladies mentales, d'égo, de vanité et de bétise.

 

.

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

Chacun a la liberté totale de pratiquer la religion de son choix.

Mais cette pratique reste dans la sphère privée et ne saurait en aucune manière être imposée aux autres.

Il ne s'agit donc pas de juger la foi mais d'interdire qu'elle puisse conduire à quelque débordement que ce soit.

Et chaque citoyen doit se plier aux lois de la république !

Nom: 
Gilles Huvelin

qu'il sot possible de rester au moyen-âge dans sa sphère structement privée est déjà une possibilité de ne pas pomper l'air à ses contemporains.

Que chacun garde ses balivernes métaphysiques pour lui où son psychiâtre serait un réel progrès pour l'humanité.

HUVELIN s'énerve. Il va bientot nous faire du KUCHUKIAN...

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

que Maître KUCHUKIAN est bien plus modéré que Maître HUVELIN !

Il ne m'a jamais semblé que Maître KUCHUKIAN attaquait ainsi les religions.

Nom: 
Pierre DOYEN

Chacun peut croire en effet à n'importe quelle religion, de quelque extravagance de l'esprit fût-elle! Qu'il occupe seul ses neurones avec sa pensée métaphysique, sa carcasse avec ses troubles obsessionnels compulsifs, aux fins s'en  aller au Walhalla, au Céleste Lupanar aux houriate ou au Palais des Anges.

Qu'il fasse tout cela  pour lui, sans empiéter d'un iota sur la vie et la liberté d'autrui. 

Les religions dans l'histoire de l'humanité furent toutes des  entreprises de crapulerie.

On comprend fort bien qu'en leur prescrivant de  ne se limiter qu' à la seule vie privée, on les prive de leur millénaire fonds de commerce. Il n'est plus possible d'aller piller, rançonner ou violer l'humaine mécréance pour la plus grande gloire de son dieu, lorsqu'on on vit  en une société sécularisée. A contrario voyez ce que font au Proche Orient, les gens de Daech, apôtres de la religion de paix et d'amour!

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA