Apr
13
DOSSIER AVOCATS : LETTRE OUVERTE A PRESQUE TOUS LES AVOCATS DE FRANCE MOINS HUIT

Savoir :

Philippe KRIKORIAN, Marseille, Jacques JANSOLIN, Marseille, Jean-Baptiste GAVIGNET, Dijon, Maria BONON, Le Mans, Armand MARX, Strasbourg, Bernard KUCHUKIAN, Marseille, Jean-Philippe SCHMITT, Dijon, Thierry GANGATE, Saint-Pierre de la Réunion,

Je laisse de coté les deux avocats à la Cour de cassation et au Conseil d'Etat, Thomas HASS, et Didier LE PRADO.

Bravo à vous de ne pas les avoir remerciés d'avoir fait tout ce qu'ils ont pu, avec courage, détermination, gratuitement pour certains d'entre vous -j'en suis- pour que toute la profession se batte contre la double injustice des taxes de 35 euros et 150 euros déclarées parfaitement constitutionnelles ce matin par le Conseil constitutionnel.

Oh, je ne demandais rien pour eux qu'un petit merci.

Ni reconnaissance ni rien du tout.

Dire que nous n'aurons même pas cela.

Quant à ceux qui ont donné de leur temps et de leur argent, ils ne seront pas même défrayés par leurs ordres alors qu'ils ont travaillé pour la profession : vous me direz que je n'en suis pas là, et que j'ai encore quelques moyens pour me payer un aller retour en tarif senior par AIR FRANCE et entre Marseille et Paris, et inviter mon ami Philippe KRIKORIAN à déjeuner après l'audience. Ce qui heureusement, mais seulement grace à mon talent et à moi, est bien vrai.

Mais je dis publiquement à toute la profession ce que je pense des institutions ordinales en général, celle de Marseille en particulier.

Finalement, les juges du Conseil constitutionnel nous ont bien jugés sur ce coup là. Nous sommes des pitres sous un chapiteau.

Le pire de l'histoire est que l'affaire n'est pas terminée. Mais désormais, nous serons en plus petit groupe.

Mots-clés: 

Commentaires

Mais c'est pour les justiciables que vous avez agi car ce sont eux les débiteurs de ces taxes même si très souvent l'avocat en fait l'avance.

Quoi qu'il en soit, le résultat ne m'a nullemennt surpris et je suis même certain qu'à l'avenir de nouvelles taxes seront levées.

vous auriez pu ajouter ..... "dans laquelle vont s'engouffrer avec délectation nos gouvernants futurs quelle que soit leur orientation politique."

Il est certain qu'avec une validation du Conseil Constitutionnel, une étape décisive a été franchie et l'espoir de revoir la gratuité de l'accès à la Justice est devenu vain, encore un... Tout part à vau-l'eau, en vrille, file en quenouille, se barre en couilles, andare a rotoli or in fumo, go down the tubes...

oui, d'avoir essayé.

J'ai été heureux d'être de ce combat là et il en reste encore beaucoup d'autres...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA