May
01
DOSSIER AVOCATS : REFLEXIONS SUR L'E.N.J. SOIT UNE FORMATION COMMUNE ENTRE AVOCATS & MAGISTRATS

Ce message est destiné à prendre date, car il peut aider un jour ou l'autre à ma Légion d'honneur.

Car, untel avocat devenu bâtonnier a eu cette Légion d'honneur là, et il avait justement soutenu ce qui suit. Je ne suis pas sûr qu'il soit désormais du même point de vue. Lisez en effet.

Il faudrait travailler à la création d'une formation commune entre futurs magistrats et futurs avocats, à la sortie de l'université.

Une espèce d'Ecole nationale de la justice, quoi.

C'est moi qui ai trouvé le nom : l'E.N.J.

Il existe des avocats entrés dans la profession quelquefois au hasard ou à la chance. Notamment les anciens conseils juridiques, jadis agents d'affaires, avec le certificat d'études. Prochainement les clercs d'avoués, avec une licence, et enfin les huissiers du Sénat et de l'Assemblée nationale, sans rien du tout, pour avoir distribué dans les cases des parlementaires les projets et propositions de lois.

Combien auraient le niveau de l'actuelle Ecole nationale de la magistrature (E.N.M.) ?

Voyons MARSEILLE. Plus de 1.500 avocats. Combien du niveau de l' actuelle E.N.M. ?

Deux, oui deux, un plus un.

Dans l'ordre chronologique, Bernard KUCHUKIAN, ensuite mon ami Christian BAILLON-PASSE, qui sommes les deux seuls à avoir réussi au concours d'entrée.

Seuls nous pourrions donc être avocats.

J'imagine la suite.

Alternativement, nous serons bâtonniers, et nous nous réunirions professionnellement à déjeuner le midi à la Brasserie Le Vendôme, rue Grignan. Remarquez, on le fait régulièrement déjà.

Quelles économies, mes amis, au surplus.

Oui, parce qu'en tant qu'anciens bâtonniers, on n'aurait pas besoin de nous donner la Légion d'honneur tous les deux ans, puisqu'on l'aurait déjà.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA