Feb
28
DOSSIER AVOCATS HISTOIRE DANS UN BARREAU IMAGINAIRE

               

 

 

 Notre ami Etienne TARIDE  m’écrit ceci.

 

Je dois vous raconter une histoire épouvantable qui est arrivée à un de mes amis, commerçant en gros de son état.

 

                Il avait lu une petite annonce d’un thérapeute,  ainsi libellée : «  Devenez intelligent en 5 minutes »,  et il avait été tenté.

 

                Quand il était arrivé, et après qu’il eût payé 500 euros de cotisation et primes d’assurances, le thérapeute lui avait dit : « entrez dans le couloir que vous voyez devant vous par la porte de droite, traversez jusqu’au bout et sortez par la porte de gauche. Des ondes passent qui vous rendront beaucoup plus intelligent. »

 

                Ainsi fit mon ami qui, après avoir traversé le couloir était enchanté. Il comprenait sans effort ce dont il se rappelait  des règles de l’algèbre et des pensées métaphysiques de Hegel.

 

                 Quelques semaines plus tard mon ami revient chez le thérapeute. Il lui dit qu’il fallait absolument qu’il redevienne comme avant. Maintenant il s’ennuie dans les dîners de copains, il trouve lamentables les blagues qu’ils lancent. Il ne supporte plus ses amis de la Tribune de Saint Cloud quand il va soutenir le P.S.G. et qu’ils hurlent des obscénités. Il n’a plus aucun plaisir à lire des âneries envoyées par mail. Sa vie est un enfer.

 

                 Le thérapeute le prévient : « il vous suffit de régler 500 euros de cotisation et d’assurances, d’entrer dans le couloir par la porte de gauche de traverser et de ressortir par la porte de droite.  Mais, je dois vous dire que vous risquez d’être encore plus bête qu’avant. Peut-être beaucoup plus bête.

 

                 Mon ami prit le risque. Quand il ressortit,  il jeta sur le thérapeute un regard hébété. L’autre s’inquiéta :

 

                 - Je vous avais bien dit que ce pouvait être terrible, dites-moi quelque chose…parlez…

 

                 Silence et regard bovin.

 

                 - Bon dieu mais dites-moi quelque chose au moins, n’importe quoi…

             

                Mon ami s’est retourné, l’œil à peine plus clair. Il a articulé péniblement :

 

                - Je suis délégué du bâtonnier au titre de l’article 17-9. Montrez-moi votre comptabilité.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA