Apr
24
DOSSIER AVOUES : LES AVOCATS SONT DES COCUS

Et ils aiment çà.

Enfin, pas tous, mais l'immense majorité, sans compter la totalité de leurs bâtonniers, des conseils des ordres, des institutions dites représentatives, des syndicats, le S.A.F. en tête. Tous cocus. Et moi, une fois encore, j'avais raison, toujours raison avant les autres. Je vous avais tous avertis. Personne ne m'a écouté. On n'écoute pas KUCHUKIAN.

Je vous avais bien dit qu'à l'occasion de la fusion des professions, on mépriserait le personnel salarié diplômé des avocats. Et évidemment, indirectement les avocats eux-mêmes. Oui, vous savez, les juristes de cabinets d'avocat. Pour eux sans C.A.P.A., l'intégration à la profession exigeait d'abord la maitrise en quatre ans, puis huit années de pratique professionnelle.

J'avais dit et écrit, attention à l'occasion de la fusion, on fera un sort à part aux personnels des études d'avoué, on leur fera des cadeaux que notre profession à nous n'a pas été capable de faire à son propre personnel. Aucune réaction, le dédain. Je ne parle pas des crétins qui dirigent la formation professionnelle et les centres. Minables professeurs Nimbus. Déjà, j'avais signalé dans un silence total qu'on faisait le cadeau de l'entrée libre aux centres de formation professionnelle des avocats au bénéfice des salariés des avoués, sans avoir à passer l'examen concours d'entrée. J'avais suggéré aux pauvres bougres qui eux ont passé cet examen-concours, de se révolter. Rien, aucune réaction, on resté bien rangés dans la file des imbéciles heureux.

J'ai signalé hier qu'on faisait toujours les coups bas en fin de semaine ou pendant un long weekend end. C'est Pâques. Le journal officiel publie le décret du 22 avril 2011 qui permet aux salariés d'avoués de devenir librement avocats. Librement ou presque. Je rappelle que pour qu'un juriste de cabinet d'avocat puisse lui devenir avocat, il faut une maitrise obtenue en quatre ans, plus huit années de pratique professionnelle en cabinet d'avocat, à panacher éventuellement en entreprise. Huit et quatre, douze.

Voici, par la grâce de l'art. 5 du décret précité, que bénéficient des dispenses de diplôme, de la formation théorique et pratique et du certificat d'aptitude à la profession d'avocat, les collaborateurs d'avoué qui justifient d'une pratique professionnelle de :

1. De deux années, s'ils sont docteurs en droit, titulaires d'un D.E.S. ou d'un master,

2. De trois années, s'il sont maitres en droit,

3. De quatre années, s'ils sont titulaires d'une (simple) licence en droit.

Je fais court : compte tenu de ce qu'à diplôme égal, le juriste de cabinet d'avocat a besoin de 8 années d'exercice professionnel, et que pour celui d'avoué c'est trois, j'en déduis qu'un avoué finissant c'est 2,66 fois un avocat.

Et je n'évoque pas cette nouvelle catégorie d'avocats nouveaux qui n'auront qu'une simple licence en trois années alors qu'il en faut quatre pour les autres. C'est vrai qu'il existe aussi des anciens conseils juridiques devenus avocats qui n'ont que le certificat d'études primaires. J'espère qu'aucun d'entre eux n'est devenu bâtonnier.

Il y a pire, voyez donc les conclusions du rapporteur public AGUILA, sous l'arrêt du Conseil d'Etat :SYNDICAT DES AVOCATS DE FRANCE - KUCHUKIAN (appelée Mlle. Sophie A). C.E. 25.7.2007, n° 288.720. Au recueil Lebon. Apparemment, le gouvernement a le droit de faire comme il veut.

C'est Pâques aujourd'hui, la fête de la résurrection. Drôle de résurrection en tirant vers le bas, sous le regard abruti de la représentation de la profession.

Commentaires

Nom: 
Il Dottore
Site: 
http://

Nom: 
Il Dottore
Site: 
http://

Mais même à l'intérieur de ces conditions, il y a des aberrations :

2 ans s'ils sont docteurs, Master 2 ou DES tout dans le même panier....

Master 2 et DES = 5 ans

Doctorat bidon = 3 ans c'est le minimum pour avoir le droit de solliciter le bénéficie de la soutenance de thèse) 5+3 = 8 MINIMUM.

Doctorat de qualité = 5 ans, 5+5 =10 donc le double que le M2/DES et pourtant ils sont dans la même catégorie. C'est tout à fait anormal.

En outre, le fait que théoriquement on puisse être avocat à niveau Bac+ 3 alors que depuis toujours c'est minimum bac +4 +l'IEJ +le CAPA soit minimum bac +6 est très critiquable. Surtout que le CNB parle de monter le niveau de recrutement à bac+ 5 depuis de nombreuses années.

C'est du grand n'importe quoi.

ah bon, on commence à s'en rendre compte.

Moi, j'ai averti tout le monde il y a deux ans, de ce qui allait se passer, parce que je savais bien qu'on ferait du remake. Même la Représentation nationale, avec mon ami BLUM, qui a été renvoyé à se mieux pourvoir. Rien n'y a fait, la chancellerie a fait comme elle a voulu, alors que les avocats nigauds ne disaient rien

A partir de là, je fais faire mouche: c'est une réforme à la POL POT. Ecrasement de l'intelligence et du talent. Les docteurs en droit considérés bientôt comme les balayeurs. En tout cas, moi qui n'ai jamais écrit ma thèse (mais deux mémoires, l'un à sciences po, et l'autre qui fait référence sur le régime juridique des étangs salés -on fait ce qu'on peut- en D.E.S., je suis devenu votre égal, à vous sérieux docteur.

Je vous fais donc bien amicalement interdiction d'usurper seul cette qualité à l'italienne, pouah, de il dottore.

A vous le studio.

Nom: 
Il Dottore
Site: 
http://

Je cite : "je suis devenu votre égal, à vous sérieux docteur"?

Comment faites vous votre calcul?

Vous ne pouvez pas additionner. Ou si vous le faites moi aussi!

Alorés résumons 2 DEA + 1 Doctorat.... ça fait 15!

Vous n'avez rien compris. Pour un docteur ...

C'est tout simple, dans le régime des équivalences objet de notre discussion, le doctorat est égal au D.E.S. qui est égal au master.

Votre thèse et rien, c'est pareil.

Circulez, je vous dis, il n'y a rien à voir.

___________________________

P.S. Je suppose que votre R.E.P. c'est un recours en excès de pouvoir. Si vous preniez la peine de lire l'arret du Conseil d'Etat précité, dans lequel Sophie ma fille intervenait contre le Syndicat des avocats de France pour soutenir personnellement le décret des juristes de cabinet (elle a gagné) vous verriez qu'il est voué à l'échec. Sophie vous communiquera avec plaisir le texte des conclusions du rapporteur public AGUILA et meme ce qui s'était dit sur le sujet au Palais royal où elle était allée.

Maintenant si votre R.E.P. c'est le régiment étranger de parachutistes, il a toute ma sympathie. Mais je ne le vois pas sauter sur un décret.

Nom: 
Il Dottore
Site: 
http://

1) Alors bienvenue dans notre égalité mais je crois, fondamentalement, je c'est moi qui y gagne!

2) Non, je n'ai pas lu l'arrêt. je le ferai mercredi car j'ai beaucoup de travail urgent et demain je me tape une AG à Monaco, donc une journée de perdue.

3) Je n'y avais pas pensé. Hélas le 1er REP est mort, le 3ème REP a été exterminé en Indo et le 2ème est fidèle au régime. Donc ce serait alors un Recours pour excès de pouvoir, et pour comprendre votre raisonnement, il faudrait que je regarde au moins cet arrêt. Je le ferai dès que je pourrais mais en toutes hypothèses, ayant moi-même bénéficier d'une dispense d'examen d'entrée... je ferai le canard. coin coin coin!

De toute manière, finalement, le gouvernent a raison, ce doctorat ne sert à rien et si j'avais su je serai rentré dès ma maîtrise au barreau, j'aurais alors 10 ans de barre, je gagnerais 10 fois mieux ma vie. C'est moi qui ai tout faux.

Et vous verrez avec l'Europe... un danseur croate sera avocat par équivalence dans quelques années!

Je viens de voir passer une brève de Lexis... le gouvernement entend réglementer les honoraires des avocats dans le cadre des procédures du divorce! Voilà, c'est le début de la fin. A la première occasion, je mets ma robe au clou.

Cette histoire de règlementation des honoraires de divorce n'est pas nouvelle. Elle a largement pu etre discutée voici deux ans, notamment autour du rapport DARROIS. Personne n'a bronché.

Le problème est que 98 % des avocats ne s'intéressent pas à la vie de leur profession, laissent faire par fainéantise, betise et ignorance crasse.

Puis ralent, mais seulement lorsqu'il est trop tard.

Vous voulez une prédiction ? La voici. Dans quelques mois, on sera dans une panique monstre avec l'informatique et la cour d'appel. Je vois d'ici les masses de confrères (et surtout de consoeurs) qui vous expliqueront que l'ordre n'a rien fait, que les élus ceci ou cela. Ce sera une honte totale, par comparaison au travail remarquable que nous avons fait avec Dominique MATTEI et surtout Jacques JANSOLIN, dont il faut bien reconnaitre qu'une majorité inspirée s'est fichu complètement. Je n'ose pas évoquer ici les longs entretiens désespérés que nous avons dans le bureau du batonnier MATTEI, dont la lucidité était étonnante.

Et bien. Mesdames et Messieurs, ce sera trop tard. Il fallait nous suivre massivement à l'époque. Le nouveau batonnier GAVAUDAN l'a parfaitement compris: il a une furieuse envie de dire à tous démerdez vous. Il le dit plus ou moins en vous renvoyant à Navista directement.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA