Dec
22
DOSSIER BLOGOSPHERE : CE QU'EST LE SENS DE L'HUMOUR (SUITE, FIN JE NE SAIS PAS)

Vous êtes le président de la République.

Je vous rappelle qu'on a même maintenant le droit de vous dire : « pov.con ».

Rien à voir.

Vous lâchez une vanne énorme. Méchante, cocasse, enfin si on peut dire, et avec beaucoup de vrai et de sous entendus.

Vous le faites dans un diner de copains, sauf que le diner est public et enregistré.

Là, vous vous marrez. C'est évident, c'est sur le film. Les copains aussi se marrent. Bref tout le monde se marre (1).

Drame diplomatique.

Alors, vous arrangez le coup ainsi. Vous exprimez, on vous cite : « des regrets (2) quant à l'interprétation qui a été faite de votre conduite et des propos susdits. »

Le touR devrait être joué.

Car c'est donc le plaignant qui s'est plaint de l'humour mal placé qui n'a pas compris. En d'autres termes, c'est lui qui est l'idiot. Deux fois. Compris quoi au juste ?

__________________________________________

(1) On ne connait pas, c'est dommage, le point de vue du ministre VALLS retour d'ALGER sain et sauf.

(2) Et puis pas n'importe quels regrets. Non, des regrets SINCERES.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

La petite blague du chef le de l'Etat sur le retour d'Algérie sain et sauf du ministre de l'intérieur, est celle d'un collégien plus que d'un homme d'Etat.

Les Algériens ont bien compris que c'était une blague, mais ils l'ont très mal prise. Car le rire à leurs dépens était partagé avec le CRIF, dont le chef de l'Etat était l'hôte.

Sans doute la blague eût -elle été proférée entre les seuls gouvernants du pays, n'eût-elle point déclenché l'ire des Algériens!

Nom: 
MCD
Site: 
http://

ou l'ambiguîté comme seule raison d'être

Si vous parvenez à le trouver, lisez l'ouvrage vieux d'une cinquante d'années de Pierre BOYER, qui fut conservateur des archives d'outre-mer à AIX EN PROVENCE, que j'avais rencontré une ou deux fois. Il a du etre édité chez Hachette, et je dois bien l'avoir dans ma bibliothèque.

Il s'appelle "la situation des juifs dans la régence d'Alger à la veille de l'intervention française".

C'est tout à fait édifiant.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA