Jul
30
DOSSIER BLOGOSPHERE : ECRIRE EN GRAS

Mais enfin qui sont ces chochottes qui prétendent interdire d'écrire en gras ?

Au nom de qui et de quoi ?

Surtout pas de la liberté d'expression, ici de sa forme ?

Mais enfin pour qui vous prenez vous tous ?

Parce qu'au surplus, le reproche du gras n'est généralement fait qu'à moi. Mon poids peut être ?

Ainsi, par exemple, pas à notre ami le bâtonnier GIROUD qui écrit en gras aussi, lui aussi, et même en gras ET EN COULEUR.

Tiens, ami GIROUD, je vais faire comme vous. EN COULEUR.

Et si on y arrive, en relief. Bon, alors on me reprochera de ne opas fournir les lunettes spéciales.

Mots-clés: 

Commentaires

J'avais oublié notre ami MASSON.

Finalmement, quoi, lorsqu''on a quelque chose à dire il faut l'écrire en gras.

Nom: 
MCD
Site: 
http://

on trouve à redire sur tout

comme vous l'entendez !

peut m'importe,pourvu que j 'arrive à lire

Vous avez bien raison !

Tout le monde est libre de faire comme il veut. -:)

avec des entrées sur des questions qui n'en sont pas. Que vous écriviez en gras, en majuscule ou en couleur, les lecteurs n'en n'ont rien à faire à partir du moment où les sujets sont intéressants.

Oui, mais avant qu'eux décident, moi j'ai fait ce que j'ai voulu. J'ai témoigné.

Le blog, c'est fait pour cela. Pas pour faire plaisir à telle majorité du moment.

Ou pour recevoir des leçons de morale ou de bienséance.

C'est en gras qu'il censure mes commentaires...

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

Nous n'en avons cure. Qu'ils aillent au diable Vauvert.

Le problème avec le diable Vauvert, c'est que finalement, ce n'est pas bien loin, aujourd'hui dans Paris et meme ailleurs.

Je rappelle l'origine de l'expression, telle que dite par HERON DE VILLEFOSSE dans son histoire de Paris.

La ville du Moyen age, c'était l'ile de la cité, Et le bas de la rue Saint-Jacques. Il existait un marchand appelé Vauvert, qui avait décidé de s'installer plus loin. Il était donc parti le faire dans l'actuelle rue des Chartreux, à l'angle de la rue d'Assas. Ce qui doit faire aujourd'hui deux ou trois stations de métro.

Pour l'époque, c'était le bout du monde ... D'où le diable (du sieur) Vauvert.

avec loin de moi toute idée polémique, que le net n'échappe pas à une sorte de règlementation commune de l'expression, ainsi qu'on l'a fait lors de l'invention du langage et de l'écriture.

C'est ce que l'on appelle la "netiquette", laquelle permet de se comprendre plus aisément, car, précisément, l'écriture ne rend pas compte des intonations pour l'essentiel.

D'aucuns démultiplieront les points d'exclamation, d'autres souligneront, forceront la taille de la police, etc.

Mais cela demeure artisanal et ne sera pas compris par tous de la même manière.

La netiquette a, d'emblée, précisé que l'écriture en majuscule correspond à crier, par exemple.

Elle préconise, plutôt, pour une mise en évidence de la pensée, le Gras ou l'italique.

J'en déduis que, Bernard, vous êtes une continuelle évidence...

:-)

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA