May
27
DOSSIER BLOGOSPHERE : L'AUTRE CENSURE

Je m'essaie à communiquer sur les blogs de confrères parisiens, qui me censurent à chaque fois, en effaçant ce que j'écris, alors que mes interventions ne sont pas anonymes et s'expriment parfaitement dans le sujet.

Serait-ce parce que ne serait-ce qu'en qualité de pied-noir, j'ai exprimé ici voici quelque temps déjà ma sympathie totale pour les Séfarades en Israel sur le blog d'un autre confrère parisien exprimant les problèmes judiciaire locaux, qui ne m'a pas censuré, lui.

Des instructions quelque part contre moi ?

Commentaires

l'étrange comportement de Confrères intervenant sur la blogosphère !

Il est possible de supprimer la possibilité de "commentaires" et même d'apparaître sur l'espace public !

Mais si l'on choisit d'être sur cet espace et de recevoir des commentaires, on prend nécessairement pour moi l'engagement au moins moral de ne pas supprimer des commentaires non anonymes et non désobligeants.

Certains prennent en compte le commentaire en corrigeant la publication mais effacent le commentaire sans même un "merci" !

Sans aucun commentaire !

C'est exact.

Nom: 
Denis Merlin
Site: 
http://

Pour répondre à Me Giroud, j'ai, une fois, relevé une faute de frappe rendant incompréhensible un texte de loi sur le site de "legifrance". Je le leur ai fait observer. Ils ont corrigé et m'ont remercié.

Quelle élégance !

Cela contraste avec ce qu'a expérimenté Me Giroud.

Je confirme.

J'ai eu le meme sentiment avec un arret de cassation en ligne sur une question de cautionnement. J'ai là écrit directement au service de documentation de la Cour de cassation, qui m'a téléphoné pour m'indiquer qu'en effet une erreur rendant incomphénsible la décision avait été commise, et la Cour de cassation et legifrance ont corrigé.

Mais attention, la critique de GIROUD est celle contre les blogueurs...

Je confirme que si vous ouvrez votre espace aux commentaires, vous acceptez de les laisser figurer sauf dans l'hypothèse de malveillance !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA