Aug
26
DOSSIER BLOGOSPHERE : LA FONTAINE, KUCHUKIAN ET MELENCHON

Sait -on jamais, peut-être l'idée lui en est-elle venue en lisant mon blog et la série des mises en ligne voici quelque temps déjà que j'y avais faite des fables de LA FONTAINE. Introduisant ainsi celui-ci avec bonheur dans le monde de l'expression des contestations et de la liberté par Internet et nos blogs.

Voici que Monsieur MELENCHON, qui n'est pas ma tasse de thé, je vous assure (1), vient de terminer le 24 aout courant un discours d'été en région grenobloise, devant ses militants, visiblement emballés, par la citation intégrale de la fable de LA FONTAINE, « Le loup et le chien. »

Il faut dire que MELENCHON est un excellent tribun, et un parfait conteur.

Ses allusions étaient transparentes à la situation politique à gauche dans notre pays, de ce pauvre loup du peuple, à qui le chien bourgeois offre les os qu'on lui réserve dans la demeure de ses maitres, mais qui porte un collier qui le meurtrit, et n'est donc pas libre.

Le thème est dans son propos celui de la liberté d'expression, sans aucune muselière.

Voilà qui nous rappelle quelque chose non ?

------------------------

(1) Et pour qui j'ai de la sympathie pourtant, parce que premièrement il est né au Maroc, et que deuxièmement il est un homme libre.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

Les chiens depuis 1810 ont vu leurs conditions d'existence s'améliorer avec la loi sur la protection des animaux. Seuls les avocats sont demeurés ne varietur, en l'état initié par la restauration de l'Ordre à la date précitée. Force est de conclure, qu'ils sont de statut infra canin!

Le port de la robe est ostentatoirement présenté comme le palladium de la liberté de l'avocat. Evidemment , il n'en est rien, c'est la marque insigne de son bâillonnement intellectuel, comme la muselière la voix du chien. L'avocat porte sa muselière de lui-même par réflexe pavlovien, le chien contre sa volonté!

Le citoyen exerce la liberté d'expression, selon les dispositions de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. L'avocat n'a pas de liberté, puisque celle-ci a pour titulaire exclusif l'Ordre, disposant de lui. Qui ne s'est jamais entendu dire, vous avez parfaitement raison en droit, mais vous avez manqué de délicatesse? Ce n'est pas le libre arbitre, mais le serf-arbitre.

L'article 1134 du code civil ne s'applique pas à l'avocat, le juge peut, sur réclamation du client ne contestant pas l'exécution de ses obligations par l'avocat, obtenir contre celui-ci la restitution du trop perçu. Et ce quand bien même la somme payée à l'avocat est conforme à la stipulation contractuelle. Pour le juge, le client de l'avocat est toujours mineur. Le magistrat s'octroie en violation de la loi, le pouvoir de réfaction du contrat ad litem.

Les prolétaires et les patrons depuis la promulgation de la loi Waldeck-Rousseau du 21 mars 1884, ont le droit de former des syndicats professionnels.

Et le syndicat a le droit d'ester en justice pour tout ce qui intéresse la profession, dont il défend les intérêts. La loi précise que le syndicat exerce l'action civile, ce qui lui confère le pouvoir d'intervenir volontairement dans un procès de nature professionnelle. Cela est vrai pour tous les syndicats, sauf pour les syndicats d'avocats.En cette occurrence, le juge déclare l'intervention du syndicat irrecevable, motif pris que la loi ne prévoit que les seules actions de l'avocat intéressé et du procureur général. Or un principe général de droit à valeur législative s'applique, sauf si la loi l'exclut expressément. Lorsque vous vous préoccupez de l'application du droit pour l'avocat, il vous suffit de connaître qu'elle serait la solution s'il n'était avocat, et vous appliquez la solution inverse! Ce traitement juridique humiliant dure depuis 1810.

Que ma citation de la muselière par MELENCHON faisant suite à vos premiers commentaires sur le parallèle entre le statut des chiens et celui des avocats est une coincidence.

Apparente.

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

O, ce n'était qu'un parallélisme distinct et non confondu, comme dirait le mathématicien. Alors l'honneur est sauf! Et Les chiens aussi.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA