Jan
28
DOSSIER BLOGOSPHERE : LE BLOG D'UN FADA

J'ai changé la page de garde de mon blog, et j'y ai introduit ma revendication d'avocat fada.

En marseillais vernaculaire, un fada c'est un fou, un dérangé, voire un simple d'esprit.

Dans Angèle, Marcel PAGNOL, écrit ceci :

« « Oh moi tu sais, ça ne veut rien dire ... J'ai toujours été un peu fada. Il y en a qui sont des lumières, il y en a qui éclairent comme le phare de Planier, il y en a d'autres qui éclairent pas plus qu'une allumette. Chacun éclaire comme il peut. » »

Il faut être fou, oui fou comme je le suis et le sont, sans le savoir quelques autres, si rares sur la blogosphère et autour de moi, pour se livrer aux combats pratiquement isolés qui consistent simplement à se révolter, et à protester contre la médiocrité de l'ordinaire. Spécialement celui de l'ordinaire institutionnel.

Tandis que finalement, mais si longtemps après, les choses avancent enfin. A la gloire des couillons (2) qui s'étaient contentés de ne rien faire et d'attendre.

Par exemple, je l'ai même dit une fois, au Conseil constitutionnel, à Paris, en lui plaidant qu'il fallait être fou, oui vraiment fou, pour venir soutenir devant lui, comme pourtant l'avait suggéré la chambre commerciale de la Cour de cassation, qu'il fallait remettre en cause la compétence, l'indépendance, et l'impartialité des juges consulaires.

Et bien, soit, je suis fou. Comme devrait l'être tout avocat.

Finalement, j'aime autant être un fada comme on dit par chez nous, plutôt qu'une favouille (2)

_________________________

(1) Le Planier est le grand et célèbre phare qui commande, au large, en pleine mer, l'entrée du Port de Marseille, depuis qu'en 1320 René d'Anjou (le bon roi René) y fit construire un tour à feu.

(2) Allez donc chercher le sens du mot en marseillais vernaculaire.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA