Jul
19
DOSSIER BLOGOSPHERE : MAIS AU JUSTE COMBIEN COUTE NOTRE BLOGOSPHERE DES AVOCATS AU CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ?

En voilà une bonne question, à laquelle personne n'a jamais donné de réponse jusqu'ici. J'ai même le sentiment qu'elle n'a jamais été posée. C'est dire.

Après tout, nous devons le savoir, pour voir si, comme nous le pensons, cette affaire est un bon placement des cotisations des avocats.

J'écris ce billet à l'exact moment où il parait, d'après la Cour des comptes et la presse aussi, qu'on aurait découvert que le site à blogs de l'épouse du président de la République, chère Carla BRUNI, aurait couté 400.000 euros en constitution, et la bagatelle de 60.000 euros par mois en fonctionnement, chiffres qui nous font frémir, et qui doivent cacher autre chose. Tant ils sont nécessairement exagérés. Ou la la...

L'avantage avec le nouveau président de la République, c'est qu'il n'a pas d'épouse : après tout, c'est peut être aussi pour économiser le cout d'un site à blogs pour celle-ci.

Mots-clés: 

Commentaires

et elle pratiquait aveuglément le tweet !

Elle s'est calmée.

Ma question est surtout de savoir combien coute au Conseil national des barreaux un réseau comme celui de la blogosphère des avocats .

Personne n'est capable de me le dire.

Et je fais appel à tous pour qu'on le sache. Car je me doute bien que ça ne doit pas etre bien cher.

Bien sûr que ce n'est pas cher !

Oui, mais combien ?

Ma question n'est pas anodine. Vous savez en effet que je dois plaider le 4 octobre prochain en audience solennelle de la Cour d'appel d'Aix en Provence, à la fois contre mon barreau pour attaquer une convention locale, qu'il dit découler d'une convention nationale, et par ricochet la convention nationale en question, cette fois-ci contre le C.N.B. lui-meme.

Ce qui ne va pas manquer d'etre cocasse, puisque le meme barreau de Marseille a attaqué lui directement mais à Paris la meme convention nationale: si vous comprenez cette énorme violation du principe de l'estoppel, téléphonez moi.

Je me demande d'ailleurs si je ne vais pas intervenir dans la procédure parisienne du barreau de Marseille, pour la dire frappée de connexité donc irrecevable à ce titre, car mon attaque personnelle de la convention nationale est antérieure en date.

Comme nous allons nécessairement parler aussi de Navista, je veux finalement avoir le compte général, global, intégral de cet énorme gateau, avec ses sous divisions et ses plus petites parts.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA