May
01
DOSSIER BLOGOSPHERE : NON A L'ANONYMAT & OUI A LA PUBLICITE LA PLUS TOTALE DE NOS BLOGS

Les récents problèmes techniques de blogosphère rencontrés avec le Conseil national des barreaux, à moins que ce soit l'affaire des craintes révérencielles du Mur des cons, conduisent certains confrères blogueurs - les mêmes souvent - à suggérer que, voilà, on pourrait rester entre nous, mais dans une formation fermée, réservée uniquement aux avocats, et donc exclue du grand public. Remarquez, elle existe d'ailleurs déjà, s'appelle la blogosphère (oui, on manque d'imagination, je sais). Tous vous ne la connaissez pas. On y arrive par cooptation. Tiens pour une fois j'ai été coopté. Cà ne m'arrive pas souvent.

Cette blogosphère là brille surtout jusqu'ici par son vide infini, sauf la reproduction de ce qu'y écrivent comme moi ses membres qui interviennent aussi et surtout sur les blogs de grand public, donc sur l'actuel « réseau de la blogosphère ».

Ceux que je dénonce ici n'ont donc strictement rien compris, puisqu'alors que nous nous plaignons actuellement de voir notre publicité réduite par l'absence de lien « avocats.fr » vers « le réseau de la blogosphère », l'un et l'autre publics d'accès, ils veulent qu'on aille tous vers un espace d'accès limité et privé. Au fou !

A ces confrères timorés, tout tremblants de je ne sais quelle peur, je dis bien clairement non. Non au réseau privé. Si vous le souhaitez, suivant votre niveau intellectuel, créez donc une loge maçonnique au mieux, ou une association de pécheurs à la ligne, au pire.

Nos blogs doivent être publics en lecture publique sur l'espace commun public de tous les avocats.

Et si le C.N.B. veut nous couper, même dans notre espace actuel, sans lien avec le site institutionnel « avocats.fr », je suis prêt à prendre la tète d'un autre réseau, y compris si je suis tout seul, sur lequel tout le monde pourra nous lire et même nous critiquer. Oui parce qu'alors l'alternative est soit d'être lui par une poignée librement dans le grand public et chez les avocats, ou d'être lu par une poignée plus petite uniquement les chez avocats. Les comptes sont vite faits.

Et puis la liberté d'expression. Vous connaissez ?

J'imagine que ceci expliquant cela certains vivent à l'avance la terreur professionnelle du C.N.B. si jamais le Conseil d'Etat annule la convention nationale " Navista" parce qu'elle est signée pour la collectivité des avocats, par un quidam... chef avocat qui n'avait pas qualité. Pourtant, mon Dieu, quelle rigolade nationale ce devrait être si le rapporteur public était ainsi suivi dans ses conclusions.

Et puis, la bataille actuelle du Conseil d'Etat, c'est un peu et même beaucoup celle que nous avons menée sur ces blogs, quelques uns dont je ne sais plus si je peux rappeler les noms. Et surtout par moi, qui n'ai ménagé ni mes efforts ni ma responsabilité et qui suis même dans la peine actuellement, puisqu'à cause de cela, je reste poursuivi disciplinairement par mes pairs qui ont confondu l'injure et la susceptibilité des incompétents. Ces pairs dont l'action a conduit à l'impasse actuelle. Le plus triste, c'est qu'il faudra encore leur trouver la solution. Et le pire, c'est qu'on l'aura.

L'audience est le 24 mai, j'y prévois au moins 12 Q.P.C., et 30 pages de conclusions uniquement sur des nullités de procédure.

Sauf si la lettre de désistement d'action arrive avant le 14 mai délai de rigueur.

Commentaires

qui pour le coup serait la bienvenue...

Nul n'est obligé de demeurer dans l'erreur, Bâtonnier y compris.

car vous oeuvrez brillamment pour la profession.

Le désistement s'impose non pas parce que Maître KUCHUKIAN oeuvre pour la profession et avec le talent qu'on lui connaît mais parce que les poursuites sont injustifiées !

Il est inexact en la forme car lautre plateforme existe toujours matériellement, et c'est bien ainsI:

Sauf parce qu'en raison de son caractère privé, confidentiel, elle n'est pas l'instrument de combat professionnel que je vois dans mon blog et aussi ceux des avocats.

Ce petit sous message vous l'avez compris est une réponse à ce que vous venez de m'écrire avec votre gentillesse habituelle cher Nicolas CREISSON.

Nom: 
Jean-Michel
Site: 
http://

En effet, pour les lecteurs, il devient très difficile d'accéder aux blogs des avocats.

Le fait qu'il n'existe plus de référencement des articles, il nous faut aller sur Google, taper "blogosphère avocats", de cliquer sur ce lien "blogosphere - Le réseau de la blogosphère" afin d'accéder à la page "le réseau de la blogosphère" ("http://avocats.fr/network/blogosphere").

Sur cette page, ne sont accessible que les 10 dernières publications au moment où vous vous connectez.

Sur cette même page, en cliquant sur le lien "publications", il est possible d'accéder aux 20 dernières publications au moment où vous vous connectez mais à condition que le flux le permette.

Ainsi, ce matin et le 1er main j'ai eu droit à ce message : "ce flux, http://avocats.fr/network/blogosphere/contents/rss, contient des erreurs. Internet Explorer tentera à nouveau de mettre à jour ce flux ultérieurement".

Par exemple si vous ne vous êtes pas connecté un jour ou à un moment de la journée, il n'est plus possible de prendre connaissance des publications. L'actualisation n'a pas été prévue et ne sont affichées que les 20 dernières publications au moment de la connexion.

Reste à passer en revue les blogs et accéder à chacun d'eaux pour prendre connaissance de vos publications. Je me vois mal entreprendre une telle initiative.

Ne manquez donc pas de le faire savoir ailleurs que chez moi. Merci.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA